Grande-Bretagne·littérature

Agatha Raisin tome 2 : Remède de cheval

51mmihi2b2bkl

Dernier jour du mois de mars et donc dernier jour du challenge British Mysteries de Lou et Hilde. J’ai tout de même fini par publier un billet ! Hommage à MC Beaton décédée cette année…

Nous retrouvons Agatha désormais bien installée dans son joli cottage des Cotswolds. Elle ne s’ennuie pas, entre les visites de Bill, ses tentatives (plutôt ratées) de séduire son nouveau voisin James ou son nouveau hobby, le jardinage, dans lequel elle se jette avec autant d’enthousiasme que de maladresse. Et ce n’est pas l’arrivée d’un séduisant veto dans le village qui va changer les choses ; jusqu’à ce qu’on le retrouve victime d’un accident de seringue ! Accident, vraiment ? Agatha commence à en douter et va commencer à enquêter, accompagnée de James qui comme le lecteur, semble ne rien pouvoir faire pour échapper à l’Agathamania !

DSCF6877Les Cotswolds (photo personnelle)

Après le premier tome qui prenait du temps à planter le décor, ce second opus entre dans le vif du sujet rapidement et nous suivons les péripéties de notre héroïne qui décoiffe dans un rythme plutôt efficace. De nombreuses scènes sont très dynamiques et m’ont fait mourir de rire. Je n’ai pas vu passer le temps en dévorant ce roman et même l’héroïne qui m’a passablement agacée lors de notre toute première rencontre (il y a maintenant 8 ans avec le tome 18) s’avère de plus en plus touchante. On lui passe son sale caractère, son côté too much et ses excentricités car avec un personnage pareil, on est assuré de ne pas s’ennuyer !

Vivement les prochains tomes ! 😊

Mon billet sur le premier tome

Les avis des copines : Fondant, Soukee, Lou, NathChoco

logo-instagram-british-mysteries-2020

Miam Miam !

Spaghetti alla vongole

2020-logo-gourmandises-1Cette période de confinement est propice au tri… et j’ai mis un oeil dans un endroit en friche : les brouillons de ce blog ! Quand j’avais une grosse panne d’écriture bloguesque, j’ai commencé pas mal de billets sans jamais les publier. Et puis, finalement, même si cela fait longtemps, je les ressors des limbes pour réalimenter ce blog.

La recette d’aujourd’hui n’est absolument pas de saison, elle date de juin dernier. Mais ça me rappelle le printemps, quand j’étais en Bretagne et qu’on pouvait aller se balader sur la grève. Il faisait si beau et on avait dégusté les palourdes pêchées à l’ombre du marronier avant que je ne lise au soleil… Aujourd’hui, dans mon appartement sans soleil, en train de me dire que ce fichu virus nous vole ma saison préférée, je suis un peu nostalgique… Et puis la brigade de Syl rend hommage à nos voisins italiens en ce dimanche, alors je vous partage ma recette des spaghetti a la vongole même s’il n’est pas forcément aisé de se procurer des coquillages en ce moment… (j’ai laissé le texte écrit à l’époque).

Ce weekend, c’était la grande marée alors en Bretagne, c’était l’occasion de pêcher de belles palourdes… Toutes fraiches, c’était parfait dans une recette simple.

IMG_4121

Ingrédients (pour 4 personnes)

Des palourdes (j’ai mis ça à l’oeil, la recette notait 600g)

Des spaghetti ou linguine (500g)

2 gousses d’ail (vous pouvez en mettre plus si vous le souhaitez)

du persil

1 verre de vin blanc sec (20cl)

huile d’olive, poivre (je ne sale pas car l’eau que rejettent les palourdes l’est déjà assez !)

Chef, la recette :

Rincer les palourdes (surtout quand elles viennent directement de la grève !)

Lancer la cuisson des pâtes

Faire rissoler dans une poêle (en fer blanc) l’ail dans de l’huile d’olive, puis mettre les palourdes. Ajouter le vin blanc et du beurre (je n’en ai pas mis pour ma part, attention à ce que l’ail ne brûle pas), poivrer et remuer. Lorsque les palourdes s’ouvrent, ciseler du persil, poivrer, baisser le feu et laisser mijoter 5 minutes puis réserver.

Lorsque les pâtes sont cuites, les verser dans la poêle avec 3 cuillères à soupe d’eau de cuisson, et remuer le tout. Lorsque presque tout le jus est évaporé, c’est prêt !

Les pâtes sont onctueuses grâce au jus, l’ail et le persil parfument le plat, c’est un délice !!

IMG_4122

120_2016

Et mon petit jardin breton qui me manque…

Bon dimanche à tous !

RAT

Journal de lecture lire et vivre ensemble

Chers tous,

Vous qui passez par ici, que ce soit régulièrement ou par hasard, et qui êtes comme moi un peu déboussolés par la tournure qu’ont pris nos vies en à peine quelques jours.

J’ai délaissé le blog ces derniers temps, comme d’habitude, après Noël s’ensuit une période de léthargie et plus ça va, et plus le temps passe vite.

L1010253-2

Et puis jeudi soir, l’annonce de la fermeture des écoles et crèches nous a fait prendre conscience que tout allait changer, déjà pour nous enseignants car nous devrions réinventer notre métier. Depuis, tout s’est enchaîné et nous voilà chez nous. Pour des rats de bibliothèque qui tiennent des blogs littéraires (ah oui, à la base ce blog était littéraire !), qu’y-a-t-il de mieux que de rêver d’avoir des jours entiers pour lire tous ces livres qui peuplent notre maison ?

Bien sûr, la réalité est plus compliquée, entre le télétravail, le chômage partiel, ceux qui doivent encore aller travailler (courage à vous !), les angoisses et la peur pour nous et nos proches…

Alors même si j’ai encore pas mal de travail (et que je dois développer les compétences pour le faire autrement, je me sens en formation !), j’avais envie de rouvrir ce blog comme une petite bulle pour penser à autre chose que ce dont nous inondent les médias et réseaux sociaux.

Fondant a lancé sur son blog l’idée d’une sorte de RAT au long cours, comme une sorte de journal de lecture du vendredi matin au dimanche soir. Histoire de lire pour s’évader et de partager nos lectures, mais aussi prendre des nouvelles, papoter, se remonter le moral… Car nous sommes, je pense, nombreux à voir le moral faire des hauts et des bas et cela continuera. Je vous laisse découvrir son billet pour plus d’informations et vous inscrire pour nous rejoindre !

Vendredi 20 mars

Ce matin, j’ai encore du travail : roder mon organisation de correction du travail de mes élèves (pour chaque enfant, enregistrer le document, le corriger, le renvoyer… J’aimerais faire autrement mais nous n’avons pas d’ENT et les plateformes en ligne sur lesquelles je pourrais créer un compte ont été saturées donc je pense tester ça ce weekend), préparer le corrigé pour lundi et le prochain plan de travail… Je ne peux pas tout de suite me détendre, mais je vais tenter de me replonger dans mon livre Enola Holmes. A peine 100 pages lues en une semaine, bon à ce rythme je n’aurai pas descendu ma pal quand le confinement sera fini ! Cela dit, c’est normal car cette semaine fut bien étrange et a bouleversé nos habitudes.

41kloylveal._sx210_

17h30

Après un petit coup de fatigue, une pause s’est imposée. La radio TSF Jazz, mon roman et un bon thé ! L’ambiance Angleterre victorienne me dépayse… Je vois que les billets commencent à fleurir, je vais passer voir les copines ! Devant les chaines qu’SFR nous a offertes pour ce mois, notamment E!, Discovery et My cuisine 🙂

Puis un peu de travail avant de fermer la boite mail spéciale Covid19 pour le weekend et une séance de sport qui fatigue – fatigue bienvenue qui m’aide à bien dormir le soir.

J’espère que vous vous portez bien et que vous prenez soin de vous.

A très vite !

Samedi 12h30

Bonjour ! Un premier message bien tardif car ce matin ce fut grasse matinée… Avec la fin des klaxons et des passages des camions de livraisons, on n’a plus aucun bruit dans notre rue et c’est d’un calme, on a même entendu une corneille et une tourterelle de temps en temps ! Il y a donc des oiseaux (autres que pigeons 😉 ) à Paris !

Hier soir, j’ai encore un peu lu Enola Holmes même si comme tous les soirs, je me suis endormie sur mon livre… Une bonne nuit de sommeil en tout cas !

Ce matin est plutôt festif car vous ne le savez sûrement pas, mais aujourd’hui, c’est mon anniversaire, et la période fait que je reçois des tas de messages, chansons des enfants des copines, gifs etc.

J’ai de la chance aussi car mon garçon choupi me prépare des pancakes qu’on va manger devant Gilmore Girls, une tradition d’anniversaire ! 🙂

Après, je ne sais pas quoi faire, si vous avez des idées d’activité qui changent, je prends. Il y aura certainement de la lecture au programme ! J’espère que chez vous, tout se passe bien !

16h

Hello ! Alors, comment se passe votre après-midi ? Ici, après une bonne pile de pancakes délicieux (et la terrible nouvelle que notre sirop d’érable a tourné et qu’on n’en a du coup plus !! 😦 ) et un épisode de Gilmore Girls, il y a eu une petite sieste… Puis quelques appels de la famille.

00000PORTRAIT_00000_BURST20200321123829568 tumblr_lz3cuqgh0m1qbbqvno1_400

Bon, vous l’avez compris, toujours pas beaucoup de lecture ! Mais j’ai fait une playlist de circonstance (merci l’algorithme Spotify qui propose de belles perles) que je vous partage si vous voulez l’écouter :

https://open.spotify.com/embed/playlist/6t6QXADoejvV16zi2S1Icc

Dimanche 10h00

Bonjour bonjour !

Merci pour tous vos passages et commentaires. Je dois dire que je ne me sens pas très efficace. J’ai du mal à me concentrer sur une activité, que ce soit la lecture ou passer sur les blogs. J’ai passé le reste de la journée à recevoir des appels (l’apéro visio avec les 7 copines, une organisation mais quel plaisir de se voir à distance !). Un autre groupe d’amis m’a fait une vidéo, chacun enregistrant un petit message (en chanson souvent) pour mon anniversaire, cela a ensoleillé ma journée. Une de mes élèves m’a aussi envoyé un petit message d’anniversaire (via le téléphone de sa maman), j’étais très émue qu’elle y pense (j’avais dit une fois quand était mon anniversaire il y a sans doute 2 ou 3 semaines, et elle s’en est souvenue).
Nous avons fini avec un bon repas, apéro avec carottes et houmous, confit de canard et rostis de pommes de terre et un petit gâteau au chocolat avec bougies. Voilà une journée particulière mais la beauté se niche parfois dans des choses qu’on n’aurait pas imaginées.

5-3-335x410-1

Nous voilà donc dimanche matin. J’entends la petite corneille de l’autre jour, je découvre que les voisins d’en face ont un chat qui me regarde d’un drôle d’air. Il fait frais, mais je laisse la fenêtre ouverte, cet air frais, je le savoure. Hier j’ai tout de même lu Enola Holmes, je l’ai quasi fini et malgré mon insistance à essayer de lire l’épilogue, j’ai du renoncer. Ce sera donc ça pour ce matin, et ensuite ? J’avais un autre roman entamé, Le noir entre les étoiles, mais le sujet lourd (un jeune homme dans le coma depuis qu’on lui a tiré dessus dans une tuerie dans son lycée) me fait un peu peur depuis que l’humeur générale s’est assombrie. Cela dit, il y a aussi beaucoup de lumière dans ce récit, donc je vais voir.  Et vous, vous vous en sortez mieux ?

Bonne matinée de lecture !

Dimanche 18h30

Petit passage après un après-midi encore un peu éparpillé. Après être passée chez vous, j’ai fini les quelques pages qui me restaient d’Enola Holmes et j’ai pris le temps de préparer la fameuse tarte aux épinards d’Agatha Raisin (je vous avais parlé du tome de la quiche fatale ici) d’après une recette trouvée chez Syl et repérée chez Hilde.

Voilà de quoi participer aux Gourmandises et au challenge British mysteries !

Après ça, j’ai un peu bullé sur le canapé en regardant une émission que j’adore, c’est celle des animaux en SPA à adopter, hyper feel good de voir ces animaux craquants repartir dans des familles aimantes… C’est ma bulle doudou. Ensuite, du ménage et des lessives, un peu de boulot pour préparer la semaine qui arrive d’école à distance… J’ai entamé le tome 1 du manga Sakura Card captor de Clamp (je regardais l’anime sur M6 kids le mercredi après-midi quand j’étais petite), pas lu grand chose mais j’aime bien !

Je vais passer chez vous, ce qui ne va pas encore améliorer mon score de lecture, et puis j’aimerais faire un peu de sport pour me dépenser car je commence à tourner en rond. J’espère que vous avez passé un bon dimanche et que vous lisez bien. Le weekend passe finalement bien vite !

Lundi 11h00

Bonjour à toutes ! J’ai délaissé le blog hier soir car je voulais absolument avancer dans le travail de la classe pour l’envoyer dès ce matin à mes élèves. Après cela, nous avons regardé une série (au final, la semaine dernière, nous n’avions rien regardé alors que c’est notre habitude ; trop perturbés par ce nouveau rythme sans doute). Nous regardons actuellement Watchmen et je dois dire que ce n’est pas évident de suivre, l’intrigue est complexe, mais j’aime bien quand même. Après cela, quelques pages de mon manga m’ont accompagnée avant de sombrer avec Morphée… Il y a un bon équilibre entre touches d’humour et action et les tenues de Sakura sont toujours très mignonnes. J’avais acheté ce manga pour ma classe mais finalement, je pense que je vais poursuivre la série pour mes lectures personnelles !

card-captor-sakura-tome-1-clear-card-9782811637781_0

Je n’ai pas réussi à choisir mon prochain roman : trop de choix ! Je vais peut-être reprendre un roman abandonné en cours (j’en ai souvent qui trainent…) mais peut-être pas celui dont je vous ai parlé qui est assez sombre. J’avais prévu à la base de lire Joyce Carol Oates dont j’ai emprunté deux livres, mais pareil, ses écrits sont réputés être très sombres…  A voir !

Ce matin, j’ai jeté un oeil à la chaine France 4 qui diffuse des programmes ludo-éducatifs. J’aime beaucoup l’idée de lectures d’albums à haute voix dans Yétili. En trouvant des liens pour mes élèves, j’ai trouvé aussi des podcasts de Radio France qui ont l’air top. Pas de doute, en cas de crise, je me fais la réflexion qu’heureusement que les services publics sont là… Car c’est souvent grâce à eux (grâce à nous je dirais presque en tant qu’enseignante !) que de belles initiatives se mettent en place avec des moyens de portée nationale… Alors merci à tous les artistes, les journalistes, les intellectuels qui nous nourrissent dans ces moments durs ; et puis une pensée évidemment pour tous ceux qui continuent de travailler pour que notre monde continue de tourner : les soignants, évidemment, aussi les employé-e-s de supermarchés, les éboueurs, le personnel de la poste, les facteurs…

En tout cas, j’ai passé un très bon moment avec vous toutes, et j’espère qu’on recommencera ça ! Je vous souhaite une très bonne semaine et plein de courage pour la suite de ce confinement.

Je vous laisse avec une chanson de Yaël Naïm dont je réécoute depuis quelques semaines un album que j’adore ; j’ai l’impression d’être encore plus sensible à ses chansons si délicates.

Les billets des participantes : L’or rouge, Chicky Poo, Margotte, Samlor, Marielle, Lou, Nath Choco, Hilde,

lecture·RAT

Marathon de lecture pour bien finir la saison des fêtes

marathon2b7xnoel

Pour conclure en beauté le challenge Il était sept fois Noël, Chicky Poo et Samarian nous proposent de refaire un marathon de lecture en ce weekend qui s’avère être le dernier des vacances pour ma part.

J’avais, je l’avoue, un peu oublié ce rendez-vous, et pourtant, hier soir, j’ai dévoré la fin de mon roman Une odeur de gingembre, donc j’ai décidé de me joindre au rendez-vous, même si ce weekend sera signe de travail et de sorties. En ce début d’année, j’essaie de déloger certains livres qui dorment depuis bien trop longtemps dans ma pal, parce que les lectures s’entassent et que je commence à manquer de place… Et aussi, parce que j’ai des livres à rendre à la bibliothèque 😀

Qui participe ?

489ed862e3172c31410d5fe7225ce892

(photo non personnelle)

Samedi, 13h

81vvoevjeal

Hier soir, j’ai lu 150 pages pour finir le roman Une odeur de gingembre. Un roman qui trainait dans ma pal depuis… dix ans !! Il était donc temps de faire quelque chose. Au début, j’avais du mal à avancer dans cette histoire, mais finalement, les événements s’enchainent et j’ai fini par le dévorer. Ce récit qui se passe au début du XXe siècle dans l’Asie alors que les puissances européennes dominent encore le monde avait un goût exotique très dépaysant. Les récits de la vie tokyoïte de l’héroïne m’ont d’ailleurs donné très envie de me plonger dans un roman japonais ou dans des mangas… A suivre pour ma prochaine lecture, mais qui sera je ne sais quand, car nous avons prévu d’aller voir une exposition à l’Institut du monde arabe après le déjeuner !

A suivre !

Dimanche, 15h40

Comme je l’avais prévu, j’ai été moins assidue que lors du dernier RAT. Alors, après mon dernier passage, je suis sortie pour faire une balade (à pieds forcément) jusqu’à l’Institut du monde arabe où nous avons visité l’exposition qui présente Al-Ula, un endroit assez incroyable d’Arabie. Je connais très mal cette région et son histoire, donc c’était passionnant, et superbe de voir comment la vie (notamment avec de magnifiques oasis) réussit à se frayer un chemin dans un monde désertique.

teaser20alula20v2

Ensuite, après des courses, je suis rentrée et j’ai entamé un manga que j’ai acheté pour ma classe, le tome 1 de Card captor Sakura. J’ai beaucoup regardé l’anime quand j’étais petite (sans pour autant apprécier plus que cela) et ça me replonge en enfance.

card-captor-sakura-clear-card-arc

Ce matin, j’ai aussi ressorti le livre de bien-être Mettez du lagom dans votre vie, vu que janvier est le mois du challenge Feel Good organisé par Sookee et que j’ai ce livre dans ma bibliothèque depuis qu’une amie avec qui j’ai partagé mon année suédoise me l’a offert. J’ai lu les 102 premières pages mais ensuite, j’ai été prise d’une envie de désencombrer (car il est question de cela dans le livre) et me suis mise à fouiller mes placards pour mettre en vente ou don plusieurs objets. Bref, plus beaucoup de lecture ensuite. Là, j’ai envie de m’y remettre mais j’ai du travail qui m’attend…

51zx-aujlxl._sx349_bo1204203200_

Dimanche, 23h30

C’est ici que s’achève ce marathon. Rien de bien palpitant comme lectures cet après-midi, à part « Réussir en grammaire CE2 » :o)

J’en vais rejoindre mon lit avec le tome 2 d’Agatha Raisin que je dois bientôt rendre à la bibliothèque. Sûrement qu’elle m’aidera à faire passer le blues du dimanche soir de veille de reprise !

Bonne soirée

lecture·photo·sur l'écran

Lectures de 2019

D’habitude, je n’aime pas trop faire ce genre de bilans, mais cette année, j’essaie de reprendre un peu plus les billets lecture par ici (dit la fille qui a du en publier 2 dans l’année, mais hum, oublions ce détail) et j’ai regardé mon bilan de lectures 2019 sur Goodreads qui est bien pratique pour récapituler tout ce qu’on a lu… Un bilan qui sera tout de même une promenade dans les souvenirs de ce qu’a été 2019, notamment au fil de mes pérégrinations…

Donc en 2019, on trouve quand même beaucoup d’albums et romans jeunesse lus pour le boulot, avec un pic de retombée en enfance quand j’ai lu ou relu plusieurs romans du club du grand galop que j’adorais petite. Une régression agréable.


Ma première lecture bouleversante de l’année fut un livre qui est entré en même temps dans le cercle fermé de mes livres préférés tout court, une lecture qui m’a emportée, et qui est restée vivre en moi longtemps après…

dans-la-foret

Et je crois que je ne suis pas la seule 😉

2019, ce fut également la saga de l’amie prodigieuse enfin découverte (j’attendais un bon moment pour l’attaquer, ce fut notre séjour à Rome fin février). J’ai dévoré le tome 1 dans l’aéroport et l’avion (pratique quand on a autant d’heures à tuer), puis chez moi, où je n’ai rien fait d’autre pendant deux jours (pratiques, les vacances).

DSCF4928

J’ai ensuite attendu les vacances d’été pour lire le tome 2. Il y a quelque chose dans l’écriture d’Elena Ferrante qui me happe, ses mots sont comme de l’eau qui coule, toujours avec une fluidité parfaite qui fait que je n’arrive pas à m’arrêter. Combien de fois en les lisant me suis-je dit « allez, un chapitre de plus » pour me retrouver avec 5 ou 6 chapitres de plus. J’avais l’impression, alors que j’étais au soleil sur la plage, de sentir le soleil écrasant de Naples et les intrications encore plus écrasantes dans les relations de Lila et Lenu. Rendez-vous avec le tome 3 pendant de prochaines vacances, donc 🙂

DSCF7587

Vue magique depuis notre tente dans le camping de Scourie, en Ecosse

Sinon, on a eu quelques lectures britanniques qui pour le coup étaient des enquêtes policières. J’ai redécouvert MC Beaton et Agatha Raisin après une tentative peu concluante il y a plusieurs années… J’ai beaucoup aimé le tome 1, La quiche fatale, et cet été, à l’occasion de mon voyage en Ecosse, j’ai également découvert la série Hamish Macbeth puisqu’elle se déroule dans les Highlands écossais. Nous avons d’ailleurs visité les Cotswolds, région d’Agatha, avant d’aller vers l’Ecosse ; une partie de l’Angleterre que j’ai trouvée vraiment bucolique et charmante.

Deux autres polars qui me rappellent ce voyage, Dry bones that dream, de Peter Robinson avec le plutôt célèbre inspecteur Banks (trouvé dans une auberge de jeunesse pendant le voyage) et le premier tome de la Trilogie de Lewis de Peter May, dont les romans se passent sur l’île de Lewis où nous ne sommes pas allés mais dont la beauté sauvage m’a un peu évoqué le nord des Highlands…

(On voit au passage qu’il est important de rajouter un ciel dramatique sur la photo en post-prod pour vendre du polar britannique… ;))

Je crois que ce sont ces lectures qui m’ont le plus marquée, sans doute car elles sont liées à des souvenirs de voyages…

DSCF7656

Nord des Highlands écossais

Sinon, en voyageant uniquement depuis mon canapé, il y a eu quelques belles lectures américaines, comme Rien n’est trop beau qui m’a fait revivre le New York des années 50 (bien que la fin m’ait un peu déçue) et Mama Red qui m’a plongée dans une ferme de Caroline du Sud aux côtés de Sarah et de la maman vache qui m’ont beaucoup émue.

Et puis pour finir l’année, quelques romances, notamment d’Angela Morelli qui semble bien celle qui nous propose ce qui se fait de plus intelligent en la matière aujourd’hui. J’ai dévoré ses romans L’homme idéal en mieux et Juste quelqu’un de bien . Deux romans qui en plus m’ont replongée dans l’ambiance de deux quartiers de Paris où j’ai vécu, le 20e et le 11e arrondissement. C’était donc très agréable de voir ces petits clins d’oeil à ces quartiers que j’ai beaucoup aimés. J’ai également profité de Noël pour savourer la romance de la lecture commune du challenge Il était sept fois Noël, Je te ferai aimer Noël.

Voilà un tour non exhaustif, mais essentiel de ces lectures pour l’année. On remarque (à l’exception des romances) l’absence criante de romans français, un genre que j’ai totalement abandonné car il ne m’attire plus depuis des années. Je trouve ce bilan bien peu garni, mais il est fréquent que je passe 1 mois sur un roman désormais… La fatigue et le temps que me prennent les cours ont raison de moi pour la lecture ! Je me rattrape pendant les vacances. Quand je ne regarde pas des séries, car ma sériephagie s’est un peu aggravée cette année…

J’ai été happée par l’ambiance et la superbe photographie de la série Better Call Saul, que nous avons terminée avant que je ne commence Breaking Bad – série culte dont j’avais beaucoup entendu parler, mais que je n’avais finalement jamais vue. Depuis, je rêve d’aller photographier des diners et la poussière du désert du Nouveau-Mexique.

Nous avons également repris Outlander pour rester dans l’ambiance écossaise (nous avons d’ailleurs visité de nombreux lieux de tournage là-bas (un jour, il faudra quand même que je trie ces photos !))

outlander

Nous avons également continué de regarder régulièrement The big bang theory (il ne manque que la saison 12 qui n’est pas disponible sur Netflix, snif) et Supernatural dont j’adooore l’ambiance et l’humour (on a toujours plusieurs saisons de retard, mais la dernière sort cette année, donc autant prolonger le plaisir).

Le mercredi midi, quand je rentre du cours d’anglais que je donne, j’ai également mon rituel de déjeuner devant The good wife… J’aime bien cette série qui est très bien construite et ma foi, assez distrayante.

Cette année, il y a eu tellement peu de concerts et festivals, qu’il n’y en a pas eu, et c’est sans doute une des rares années où ça m’arrive. Alors, objectif pour 2020, retourner en concert (malgré ma phobie des espaces clos, c’est quand même de beaux moments).

Ce bilan culturel s’achève ainsi, n’hésitez pas à commenter si vous avez lu ou vu l’une des choses que je cite.

Que 2020 soit aussi riche et variée !

blablabla

Bonjour 2020

DSCF2023

A cette période de l’année fleurissent les bilans, et comme chaque année (2018, par exemple, il y en a eu d’autres, mais j’ai relu celui-ci et je l’aime bien) ça me trotte dans la tête. Alors, cette année, que nous a-t-elle apporté ? Etait-elle enrichissante ? Suis-je la même que celle qui roupillait sur son canapé le 1er janvier après beaucoup de nourriture, pas mal de verres et pas assez de sommeil ?

J’ai vu passer des listes, tout ce que tu as fait en 2020, des gens qui parlent de tout ce qu’ils ont accompli, des listes telles des montagnes.
Cette année, pas de bilan de lectures (voilà trop longtemps que je n’en ai pas fait), pas non plus d’annonces ronflantes, pas d’éléments tonitruants à mettre dans ma liste des réussites. J’ai gardé le même boulot, le même appart, (le même mec).

Et en réalisant cela, je me dis que c’est sans doute, cela, le plus profond changement. J’ai essayé de remonter le temps, mais je ne me souviens pas de la dernière fois que j’avais conservé une telle stabilité. En fait, c’est sans doute pour la simple et bonne raison que c’est la première fois que cela m’arrive, depuis que j’ai commencé à travailler, et auparavant, on peut considérer que chaque année d’études apportait son lot de changements.

L1010253-2

Donc non, pas de grand changement à annoncer, et pourtant cette année fut charnière ; je ne suis certainement plus la même, plus tout à fait, que pendant cet après-midi du 1er janvier. C’est saisissant, ce contraste, ce constat qu’il a fallu que la vie freine son rythme et atteigne un rythme de croisière, pour pouvoir avancer autant. Souvent, cette année, j’ai pensé aux grains de sable dorés chahutés par le ressac de la mer, tourbillonnant sans fin au gré des vagues et à la manière dont ils ont besoin que le courant se calme pour pouvoir se redéposer au fond. 2019 m’a fait ce cadeau, de laisser mes grains de sable, les beaux, les dorés, les virevoltants, les plus anguleux aussi, ceux qui rendent l’eau trouble, de laisser tous ces grains se déposer, doucement, tout doucement.

Et c’est vrai, qu’alors, certaines choses s’éclairent, la mer que l’on croyait faite pour être mouvementée se calme et devient translucide ; tout est pareil et pourtant, tout a changé.

DSCF6162-2

Et l’on peut voir à travers : les belles promesses, les combats contre les moulins à vent, ce qui en vaut la peine et ce qui ne le vaut pas tant. Les choses qu’il faut abandonner parce qu’on continuait de les voir avec le prisme de l’espoir, parce qu’il était si beau, ce prisme, il rendait tout si coloré, et on n’aime pas voir la vie en gris, mais quand il ne fonctionnait plus, ce n’était pas grise qu’elle était, cette vie, c’était d’un noir plus profond que l’abyme, et qu’il était alors bien dur de ne pas flancher quand on se retrouvait nez à nez avec lui.

Sur le long, long, long chemin de la sagesse, en 2019 on a essayé d’apprendre à reconnaitre ce qui est bon et ce qui est néfaste ; que parfois, on n’a pas d’influence sur les décisions et les sentiments autour de soi ; d’apprendre que si on ne peut rien faire, alors il faut laisser aller et ne pas (trop) s’en vouloir… D’apprendre à dire non, à s’éloigner de ce qu’on ne mérite pas. Bon, je ne suis qu’aux premiers kilomètres de ce long chemin, c’est pas toujours gagné (j’ai l’impression parfois que je répète continuellement les mêmes choses d’année en année), mais j’avance 🙂

DSCF8260

2019, ce fut donc tout cela, et même si c’est flou, j’ai sans doute utilisé mes bottes de sept lieues pour faire tout ce chemin. Il y a eu tous ces beaux moments du quotidien, les skype avec le Canada qui font partie des impératifs, un séjour ensoleillé à Rome et des kilomètres de visites (et de pizzas), les weekends en Bretagne (trop peu souvent), les retrouvailles en famille qui n’étaient pas arrivées depuis… 20 ans !, la photo à laquelle je me suis remise plus sérieusement avec l’achat d’un objectif 35mm, notre périple écossais qui était tellement beau, mon appartement tout beau tout chaud que j’aime tant retrouver le soir, en me blottissant sous une couverture, les enfants qui continuent de me donner ces moments d’adrénaline qui sont de purs moments de joie où je sais pourquoi il faut se lever et se décarcasser chaque jour, les fous rires avec les collègues, les matins quand rien ne compte que de sentir l’odeur de l’été, dévorer les deux premiers tomes de la saga de l’amie prodigieuse pendant les vacances, pleurer d’émotion en voyant l’exposition des superbes photos de Sally Mann, vibrer quand on sait qu’on a croisé un cœur d’artiste qui bat sans doute la même fréquence que le sien, rêver à de futurs voyages, de futurs projets.

briand_kelig_debarquementstmichel-138

Et nous voici aux portes de la décennie 2010, à laquelle il faut dire au revoir. J’ai parfois l’impression que tout se met à tourner si vite, que je voudrais arrêter le temps, que je ne suis pas sûre d’être prête à vivre dans le monde de demain.

Alors, à 2020, à toutes les belles choses qui s’annoncent, à ses imperfections, à l’incertitude qui parfois nous terrasse presque encore, mais qui fait que la vie est si bouillonnante et si palpitante.

Je vous souhaite une très belle année et d’en profiter au maximum.

(photos personnelles)
Christmas glitter

Tag de Noël

Coucou mes petits elfes de Noël !

00100lrPORTRAIT_00100_BURST20191220075436318_COVER

J’espère que vous avez passé un très beau Noël. Avant de laisser place à 2020, je vous propose un petit tag avec quelques jours de retard pour rester encore un peu dans l’ambiance…

🎄 Ce qui vous met directement dans l’ambiance de Noël ? 

L’odeur des sapins quand je me promène dans la rue ! Voir les illuminations installées dans les rues de la ville et mettre ma playlist spéciale quand je les vois en rentrant le soir et bien entendu, faire mon sapin, même si je le fais au final toujours assez tard (samedi dernier par exemple pour cette année).

🎅 L’odeur qui vous rappelle le plus Noël ? 

Celle de la cannelle et du pain d’épices que ma maman fait chaque année !

Noël en pyjama ou sur ton 31 ?

DSC_1748

Team pyjama !! Chaque année, je passe Noël uniquement avec mes parents dans l’appartement où j’ai grandi (ce qui a le don de me replonger en enfance) et l’ambiance est donc plus a la décontraction. Comme en plus on mange et on boit bien pendant 2 jours… Eh bien on est bien plus à l’aise en pyjama !! Surtout que j’en ai maintenant 2 de Noël, alors ils sont parfaits pour l’occasion.

🎄 Les cadeaux c’est plutôt des mois à l’avance ou dernière minute ?

Plutôt des mois à l’avance, j’adore trouver des choses qui plairont donc j’achète en avance (le meilleur exemple étant un livre dédicacé acheté au salon de St Maur en poche en juin !), mais en même temps, pour ma belle-famille que je vois après les fêtes, j’aime bien acheter les cadeaux dans les jours qui suivent Noël, quand les magasins sont plus tranquilles…

DSC_1665

🎅 Chez vous, c’est Noël blanc ou pas trop ?

En Bretagne, on n’a jamais eu de mémoire de neige à Noël, donc Noël blanc, pas trop.. c’est pour ça que j’aime bien rêver dans les films/ telefilms ! Je me souviens d’une année (2010 je crois) où on avait de la neige à Lille et j’ai pris le train pour aller en Bretagne, et j’ai vu mes espoirs de Noël blanc fondre avec la neige qui disparaissait progressivement du paysage… 😦

gilmore-girls-santas-secret-01-1450928921

⛄ Emballer les cadeaux, plaisir ou galère ?

Un peu galère, surtout parce que je m’y prends toujours à la dernière minute… Non, je n’apprécie pas trop ça, d’ailleurs, dans la famille, on était très fans des pochettes cadeaux qu’on recyclait d’année en année ! 😀

🎄 Votre livre de Noël préféré, c’est ?

9782012096219-475x500-1

Je crois que je vais choisir mon roman de Noël d’enfance, pour tous les souvenirs qu’il fait remonter à la surface. Je l’ai lu tant de fois que je le connais par coeur ! Il s’agit d’Alice et la tanière des ours, ma chère Alice qui dans cet épisode est aux trousses de voleurs de nounours de collection… Son amie Bess travaille dans un magasin de jouets pendant les fêtes. Chocolats chauds, patinage sur le lac du coin avec Ned, traces de pas dans la neige… Il y a tout ce que j’aime dans cette série. J’ai d’ailleurs acheté une décoration de Noël qui trône chaque année dans mon sapin parce que le petit nounours me rappelait celui de la couverture… Non ?

DSC_1661

Les réponses au tag des copines : Soukee, NathChoco, Sophie, Lilas, Chicky Poo, Coraline, Samarian