blablabla·T. et les garçons

Le bruit du bonheur

4e8c97dc5621168a104462703883d7ce

(la photo n’est pas de moi mais impossible de retrouver le crédit)

Sunny – Bobby Hedd

Un soir, un métro, me hâter sous la pluie en serrant mon bonnet-chat sur mes oreilles. Lire quelques pages dans le métro, sortir, remonter les rues du quartier, ce chemin que je ne connais pas vraiment, enfin je ne me suis pas perdue, et pour une deuxième c’est pas mal. Un quartier vivant, se hausser sur la pointe des pieds pour apercevoir le Sacré Coeur, mais non il est caché, mais je sais qu’il est juste là derrière.

Arriver, monter 4 à 4 les étages, rentrer et sentir l’odeur délicieuse de romarin et de coriandre du poulet qui commence à cuire dans le four. Enlever mes chaussures, enfouir mes pieds dans le tapis tout moelleux, l’embrasser, une fois, deux fois, trois fois. Découvrir sa bibliothèque – j’aime tellement faire ça chez les gens. Discuter avec sa coloc pendant qu’il chante en cuisine dans le fond. Il y a quelque chose de profondément émouvant quand on entend les gens chanter, comme ça, sans raison, ça ressemble un peu au bruit du bonheur.

Manger un repas délicieux, rire face au poulet qui ne se laisse pas cuire, piocher dans ses vinyles pour les écouter, se blottir dans le canapé, chanter cette chanson jolie avec la guitare, et puis serrer sa main en parlant, serrer sa main parce que ce qu’il a dit était parfois triste, serrer sa main en voyant son sourire.

Serrer sa main, et attendre le reste de 2017 avec hâte.

Publicités

13 réflexions au sujet de « Le bruit du bonheur »

  1. Je rejoins Sandrion et Syl pour tes billets, tu sais faire passer tes émotions, de la joie pure au chagrin. On dirait que tu as un arc-en-ciel au bout de tes doigts quand tu écris, tu devrais écrire plus souvent… 😉

    J'aime

    1. Oh, merci pour ce beau compliment, et si joliment dit. J’écris, mais beaucoup de textes sont dans les brouillons, mais là, j’ai pris pour résolution de les sortir. Mais ils sont tout malheureux quand personne ne vient les lire, alors je ne publie pas trop souvent non plus pour ne pas faire d’ombre à certains, c’est vrai 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Tu as tort, personne ne fait d’ombre à quiconque ou alors il y a beaucoup d’ombres sur cette grande Toile ! Au contraire quand les mots sont si lumineux, c’est dommage de les laisser dormir ! 😉

        J'aime

  2. Et je veux bien le mot de passe, je suis restée à la porte quelques fois, et puis j’ai oublié de te le demander ! Tiens c’est rigolo, j’avais fait un bilan 2016 moi aussi, commencé le 30 décembre et …toujours en brouillon, il y restera je pense ! 😉 Mais il m’aidera pour chroniquer certains livres dont je parlais dans ce bilan… 😉 Ha le temps, il nous joue des tours aussi ! 😀 Bisous douce enfant ! 😀

    J'aime

    1. Je t’envoie le mot de passe par message ! Oui, j’ai des bilans et billets qui parlent du printemps, de l’automne… Alors après, je ne sais qu’en faire ! Les garder pour l’année d’après ? 😉 bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s