petits bonheurs

Les petits bonheurs du printemps

_DSC1509

Se coucher tôt, et savourer la douceur de son lit

Se réveiller avec un grand soleil, ouvrir grand les fenêtres et sentir la chaleur du soleil qui réchauffe en faisant du tri

Un café et Jeff. Cette chanson qui sera désormais à jamais associée aux routes désertiques américaines, et puis Jeff, mon amour du printemps 2004, qui ne m’a jamais quittée depuis.

Recevoir une carte du Portugal, des parents qui mènent la vie de voyage et penser au moment où je les reverrai, dans 2 semaines.

En rangeant, ne pas pouvoir m’empêcher de feuilleter mes livres et magazines de photo, des photos qui font rêver, voyager, qui m’émeuvent.

Ranger, préparer, aller faire des courses, décorer l’appart pour ce soir, penser à eux, qui seront là. Avoir hâte de les avoir près de moi.

Un câlin de mes élèves, qui ont sans doute senti ma tristesse et ont su me réconforter l’autre jour, à leur manière

_DSC2430

Voir Coloc plus souvent

Une balade à moto avec M, cette sensation oubliée du vent dans les cheveux et de l’adrénaline. Boire du vin blanc avec du brie, en discutant et en riant. Se dire qu’on ne se voit pas souvent et qu’il me manque un peu, quand je ne l’ai pas vu depuis longtemps.

Chanter avec N qui joue Green Day à la guitare

Profiter de la récréation au soleil, les laisser jouer un peu plus longtemps pour profiter

Profiter des vacances, partir, sentir le dépaysement me gagner en passant quelques jours dans ma ville natale, si belle au printemps, si verte, je crois que je n’avais jamais réalisé la chance que j’ai eue de grandir dans cet environnement si paisible et si vert.

_DSC3863

Passer la semaine à faire du bénévolat pour le festival Mythos, rencontrer de nouvelles personnes, vivre de nouvelles expériences, discuter et rire en profitant du soleil, revenir avec des taches de rousseur au coin des yeux et le sourire

Regarder le soleil qui se couche sur mon toit, et soupirer devant la beauté d’un tel instant

Sentir que malgré tout, ça ira, ça ira, comme dans la chanson. Sourire après la pluie.