Non classé

Drôle de bilan

J’avais prévu de repasser parler de mon bilan, du nombre de pages lues etc… dire que c’était un si bon moment, un beau weekend.

Sauf que mon silence de ces derniers jours s’explique par le fait que j’ai été cambriolée cette semaine. On m’a pris tous mes appareils photo, 2 ordis, mon disque dur externe où j’avais sauvegardé toutes mes photos… Après 2012, je n’ai plus qu’une poignée de photos.

Donc vous imaginez que ce n’est pas la joie. J’ai la chance d’être bien entourée, on m’a prêté l’ordi sur lequel j’écris par exemple. Cela rappelle ce qui est important, les personnes et pas le matériel, même si bien sur ce matériel est utile tous les jours et qu’on y est attachés…

Moralement, ça va plutôt bien vu les circonstances, je tiens le coup. Mais j’ai envie de m’enfermer d’autant plus dans ma bulle, alors je reviendrai par ici, sur vos blogs et j’espère que ça me fera oublier ces soucis…

Je vous embrasse

lecture

RAT d’Halloween

logorat17

Allez, puisqu’il est temps de s’y remettre, et comme ce weekend Lou et Hilde organisent le désormais rituel Read-a-Thon d’Halloween, je profite que ce weekend soit libre pour participer !

Jusqu’à présent, j’ai souvent eu des weekends très chargés, et les RAT tombaient toujours mal… Finalement, depuis quelques temps, je lève un peu le pied certains weekends et ça fait du bien, d’autant que le temps pour lire me manque toujours (grand responsable : mon temps de trajet en métro qui a chuté). C’est l’occasion de se plonger dans un livre plus de 10mn d’affilée…

J’en ai donc profité pour dénicher quelques livres qui trainent dans ma PAL en attendant octobre, et continuer ceux entamés depuis début septembre. Je lis à une vitesse d’escargot trois livres américains en ce moment :

 

 

Une collection de nouvelles et essais, un livre de chroniques et un roman… Il en faut pour tous les goûts !

Et la PAL thématique :

_DSC0289

On voit que c’est très jeunesse… Pour contrebalancer le côté assez sombre de mes lectures actuelles citées plus haut (bon Bryson c’est plus léger, mais les deux autres ne sont pas hyper gais).

En compagnie de mon cher mug Mickey apprenti sorcier, acheté lors de ma première visite à Disneyland quand j’avais 15 ans. J’y suis retournée dimanche dernier, pour profiter de l’ambiance d’automne, et il faudra d’ailleurs que je vous montre les photos ! On aperçoit également la boite de shortbreads Marks et Spencer pour laquelle j’ai craqué : c’est tellement bon, et la boite est sublime avec ce petit « robin ». Mais je m’égare.

_DSC0290.JPG

Sachant qu’en plus, je me dis depuis des mois que j’ai envie de casser ma promesse de ne plus acheter de livres (je suis à environ 170 livres dans ma pal et mon dernier déménagement, avec autant de cartons de livres que de cartons de TOUT le reste m’a fait un peu peur) car je brûle d’envie (pardon pour ce jeu de mots) d’avancer dans la saga de Fever de KMM, en lisant Burned. Ca pourrait être l’occasion d’aller faire un petit tour dehors pour profiter du soleil aller en librairie, non ?

les-chroniques-de-dani-mega-o-malley-tome-2-burned-710533-264-432

Avec ce beau temps, j’ai bien envie d’aller me poser dans un parc avec mes lectures et de profiter de l’arrivée de l’automne. Et de compléter avec un visionnage de séries ou filmsgentiment effrayants…

Et puis, une envie me prend de me replonger dans l’univers de mon sorcier préféré, Harry Potter… alors, mon gros pavé du tome 5 qui m’attend à côté de mon lit me fait signe. Je n’aurai pas le temps de tout faire, je sais, mais on se fait plaisir !

Nous sommes plusieurs à être de la partie, je suis ravie de retrouver les copines de blogs :

L’or, Fondant, Syl

Je mettrai à jour cet article au fur et à mesure du weekend :

Samedi, 13h

Une petite chanson de mon cher Lou (non pas la blogueuse !) Reed, de circonstance :

 

 

Et je vais me plonger dans le repas, qui sera sans doute accompagné d’une série ! Mais laquelle ?

 

Samedi, 21h40

Oui, me revoilà ! Après un repas en compagnie des créatures de Vampire Diaries, j’ai occupé mon samedi et suis partie aux buttes Chaumont lire. Un temps magnifique, beaucoup de monde mais il reste toujours un coin de pelouse au soleil ! (j’avais pris des photos avec mon portable mais elles ne veulent pas charger)

J’ai avancé dans Sacrées sorcières en VO, même si je me suis laissée déconcentrer, par les photos, par mon téléphone… Puis suis rentrée à pied, j’ai fait des courses et profité d’un petit moment avec un ami. Me voilà donc de retour chez moi, en pyjama, prête à manger une raclette (je sais, absolument pas raccord avec le temps mais j’en avais trop envie !!) devant un film découvert grâce à Fondant (la spécialiste des pépites estampillées années 80-90…), Les ensorceleuses.

Et je vais en profiter pour faire un tour chez vous avant de finir ma journée avec les sorcières de Roald Dahl qui me font bien rire (et c’est plutôt agréable pour la froussarde que je suis et qui a été traumatisée par l’adaptation ciné petite. Je ne pouvais pas la voir en entier !)

Bonne soirée à tout le monde !

Dimanche, 11h

practacalmagicfilmsistersinterior

Un nouveau jour toujours sous le signe du soleil ! Hier soir, j’ai trouvé le moyen de m’endormir devant le film Ensorceleuses, puis sur mon livre ! Résultat, pas beaucoup de pages lues et un film à finir…

Ce matin, j’ai donc fini Sacrées sorcières au lit, et me voilà prête à déguster un bon petit déjeuner en compagnie d’un nouvel épisode de série frissonnant ! Et comme hier soir je ne suis pas passée chez vous, je vais le faire là !

Et après, je choisirai avec quoi je vais continuer mes lectures…

Dimanche, 19h20

Bon, pour une fois, c’est un RAT où je ne suis pas très près de l’ordi ! (ça m’est arrivé de voir ma productivité de lecture descendre à cause de ça ;). Après mon petit déjeuner où j’ai regardé l’épisode d’Halloween de Friends (une valeur sure !), j’ai du travailler un peu et ensuite nous avons profité du soleil : déjeuner en terrasse (une salade asiatique au boeuf et à la coriandre que j’ai eu du mal à avoir et un serveur qui enlevait nos verres avant qu’on ait fini… Plus les prix un peu trop parisiens à mon goût, pas la meilleure adresse que j’aie vue) puis surtout les Buttes Chaumont… de nouveau oui je sais ! Mais je suis désormais assez prèsde ce parc, et je ne connais aucun autre endroit pour profiter de ces beaux jours qui soit aussi agréable. Après un moment, Choupi a du me laisser avec mon livre ! (j’ai donc commencé à lire à 16h30 hum hum).

 

 

J’ai lu plusieurs nouvelles de the opposite of loneliness, et je peux déjà vous dire que ce livre sera une grosse claque. Rien que l’histoire de son auteur est poignante, car Marina Keegan était une brillante étudiante en creative writing à Yale avant de mourir dans un accident de voiture. On découvre donc ses nouvelles en sachant qu’on ne découvrira rien d’autre que ce livre dans nos mains. On les lit en se disant qu’on ne pourra jamais envoyer un message à l’auteur pour dire à quelle point on les trouve formidables. je ne le fais jamais, mais là, savoir que l’on ne le peut pas, ça serre le coeur. Keegan écrit les détails du quotidien qui semblent contenir tout l’univers, quand on a 20 ans, ou à peine plus. Chaque nouvelle résume ce après quoi chacun de nous courons, et leurs chutes sont toujours saisissantes. J’ai du arrêter la lecture, car je veux profiter pleinement de chacune de ses nouvelles, faire le deuil des personnages auxquels il faut dire au revoir.

J’ai tout de même avalé 55 pages, en VO toujours. Jusqu’ici, toutes mes lectures (bon il y en a eu deux il faut dire !!) étaient en anglais, alors forcément le rythme est plus lent (oh l’autre qui se cherche des excuses !!!)

Peu importe, en étant seule avec les personnages de ce recueil, j’ai ressenti ce qui n’arrive que trop rarement, j’ai senti peu à peu ce livre me nourrir, pas seulement de culture, d’une fiction dans laquelle je me délecte, non, mais me nourrir et me permettre de me sentir plus « entière », qu’avant de l’avoir ouvert. C’est bien étrange de devoir décrire cette sensation, mais après avoir râlé à cause de ma salade, et du serveur, j’ai soudain eu envie de dévorer la vie à pleines dents, de rentrer préparer mes prochaines idées de photo, écrire, rejoindre un groupe, faire de la peinture. Ce recueil, par la vie tonitruante qui s’en échappe, une vie pourtant parfois bien mélancolique, insuffle au lecteur ce souffle qui donne une formidable énergie. Voilà bien longtemps que je n’avais pas été tant transportée par une lecture, ou ressenti ça. Alors faire ce rat était une bien riche idée.

Suite à cet énorme paté complètement décousu, je m’en vais faire de la confiture de poires (oui vous avez bien lu, je dois tester car demain nous en ferons en classe). J’ai préféré profiter de la lumière du jour et du soleil dehors…

Je viendrai vous lire quand ça mijotera !

Dimanche, 00h14

Eh bien voilà, la confiture est faite (j’ai peur que ça ait cramé, nous verrons en ouvrant le premier pot demain), et finalement je trouve ça pas mal plutôt que d’acheter de la confiture du commerce que je trouve généralement trop sucrée…

En regardant la confiture bouillonner, nous avons mangé de la raclette (oui encore il fallait finir les restes !!) devant un épisode de Supernatural. Il faudra que je vous reparle de cette série, que je découvre depuis peu et qui me fait parfois sursauter avec effroi… Sans oublier le plaisir de retrouver Jared Padalecki et de découvrir son frère d’écran ^^

L’ambiance est envoutante en tout cas, la photo et les couleurs (ainsi que la bande-son !) me plaisent beaucoup.

supernatural-season-1-episode-12-8-0f7b

Et donc pas plus de lectures… Après une dernière retouche à une préparation d’évaluation, je file au lit ! Grignoter quelques pages ou tomber dans les bras de Morphée ?

Bonne nuit les marathoniens

 

 

 

162d57ccfc9efaf059021ed05cb9efba

Non classé

La confusion

_DSC9949

Je voulais avec la fin de l’été revenir.

Et puis les averses se déversent un peu trop par ici ces derniers temps, sans trop savoir pourquoi.

La mélancolie a volé les éclats brillants de la lumière et je ne sais que faire de toutes ces nuances de gris.

Parfois, je parviens à les dompter et les transforme en morceaux irisés d’éternité qui se cognent aux autres souvenirs

Et parfois, non.

Alors, je me plonge dans le travail, dans ces petits moments où je deviens nous, un petit groupe d’humains entre 4 murs pour l’année à venir. Et si vous saviez comme je les affectionne déjà tant, ces petits humains. C »est un régal de les voir grandir, de les aider à se construire, à surmonter leurs difficultés et leurs peines. Quand je vois ce que je parviens à faire cette année, je sais que pendant les moments de doute sur l’intérêt d’avoir choisi ce métier, j’avais raison de tenir en croyant à cette conviction, que c’était ce qui me convenait.

Et puis il y a les moments où tout s’illumine.

_DSC9989

_DSC9981

A. et A. le weekend dernier, quand on a tous fêté un anniversaire à la campagne.

Alors pour la suite, ce petit blog est le reflet de la vie, qui va un peu cahin caha. Ces derniers temps, je n’arrivais plus à écrire, tout semblait se tarir en masses inexpressives. Et puis, c’est revenu, alors j’en profite.

Et tu as vu L’or, je reviens en même temps que toi 😉

A très vite