RAT

Marathon de lecture – Mois anglais – du 12 au 14 juin

On l’avait réclamé, elles l’ont fait ! Le fameux marathon de lecture du mois anglais est lancé ce weekend, depuis ce matin, et c’est toujours un plaisir d’y participer ! Rendez-vous chez Lou et Titine pour toutes les infos.

Elles nous ont concocté en plus quelques petits défis :

  • Défi 1 : Partager un tea time de lecteur / lectrice en photos
  • Défi 2 : Lire 9 titres différents, autant de titres que de bougies à souffler pour notre Mois anglais
  • Défi 3 : Lire un titre en VO

Je ne suis pas sûre que je pourrai participer au défi 2, mais ça devrait le faire pour les 1er et 3ème !

J’ai ma lecture en cours, Oliver Twist à qui il faut que je consacre plus de temps ; le boulot a pris la plupart de mon temps depuis 2 semaines (c’est-à-dire la reprise avec un doublement de l’effectif, j’ai désormais 15 élèves, et la nécessité d’organiser la fin d’année – eh oui, nous devons tout de même rendre des bulletins d’évaluations, avec les notions du deuxième trimestre, et les compétences travaillées, mais du coup, non évaluées, depuis le confinement…).

Et grand moment de joie, j’ai pu remettre les pieds dans ma bibliothèque qui a réouvert ! Elle était étrangement vide et on n’avait le droit d’y aller que pour emprunter des documents (pas de lecture et masque (à pois pour moi) obligatoire !), mais quel plaisir ! J’en ai profité pour prendre des BDs et lectures jeunesse qui peuvent rentrer dans le mois anglais (oui, je trouvais que je n’avais pas encore assez de livres !)

Ca, plus la classe virtuelle de ce matin sur la multiplication, ça fait que je n’ai pas lu encore aujourd’hui, mais je trouverai le temps, entre les cours à préparer et les notes à entrer sur le logiciel !

Qui participe avec nous ? Bon weekend de lectures et d’anglaiseries !

Samedi, 16h30

Hello ! Bon, on se retrouve bien plus tard. Je me suis détendue hier soir devant une émission pas terrible avec un apéro et un guacamole maison. J’ai tout de même lu quelques pages, notamment avant de m’endormir. Je n’ai pas pu m’empêcher de découvrir le tome 3 d’Agatha Raisin, emprunté à la médiathèque. Ce matin, c’était tâches ménagères et ce midi, bon déjeuner (salade concombres / feta et beignets vapeur chinois devant la saison 2 de Downton Abbey que je reprends après des années d’interruption !), puis longue conversation téléphonique avec une collègue… La lecture est dans les choux et je n’ai pas encore commencé le boulot pour l’école, sans oublier que je dois passer faire quelques courses pour le diner de ce soir car on reçoit ! J’espère que de votre côté, vous avez été plus productifs… ?

Dimanche, 18h (!)

Aperçu de la réussite du marathon lecture sur ce blog en ce weekend…

Bon, les amis, je vous retrouve un peu tardivement…. Avec ce qu’on appelle un bon échec..

Je crois que ce weekend, je suis passée à côté de la lecture, mais c’est finalement à l’image de ces derniers jours. Depuis que j’ai repris en classe avec un groupe de 15 élèves tout en devant gérer le distanciel du reste et que la directrice nous a listé tous les points à gérer de fin d’année (bulletins, organisation du rendu des cahiers pour les absents, petit-déjeuner de fin d’année dans la cour pour tout de même se dire au revoir…), j’ai la tête plongée dans l’école jusqu’au cou et le reste s’en ressent.

Donc, hier, j’ai travaillé, j’ai eu envie d’acheter un nouvel appareil photo et regardé les prix sur internet (pas une bonne idée, déjà, ça serait bien que je commence par faire des photos), puis j’ai préparé la soirée où nous avions du monde à l’appartement. On a testé la nourriture d’un nouveau bistrot libanais à côté de chez moi (le chef est également à la cuisine d’un restaurant qui a une assiette Michelin et qui est en face de chez moi), Qasti. Houmous, brioches au thym, falafels et keftas de viande… Miam !

Le restaurant dans ma rue s’installe et on dit au revoir aux voitures !

Avant d’aller dormir, il se trouve que mon amoureux m’a lu quelques pages d’Agatha Raisin à haute voix… Une première assez agréable, mais mon cerveau a du mal à se concentrer quand il faut écouter et je dormais au bout de 2 pages 😀 Ainsi s’achève ce triste bilan pour samedi.

Dimanche a été sous le signe du ménage, des courses, et surtout des entrées des compétences pour le LSU, et après des mois sans avoir touché à ça, ça a été bien long et pénible… Imaginez, pour une dictée, j’évalue 8 compétences différentes, pour 26 élèves. J’avais 3 dictées de la sorte. Je vous laisse faire le calcul pour connaitre le nombre de fois où j’ai cliqué sur la bonne case… (et il ne s’agit que des dictées !). Je dois encore préparer la semaine et je verrai la semaine prochaine pour les appréciations de fin d’année…

Petit aperçu de mon après-midi

Je suis également allée chercher des add-ons des Sims 3 qu’on me donnait et j’espérais lire dans les transports, mais un incident a mis mes nerfs à rude épreuve (sûrement un pickpocket qui s’est fait attraper et une personne a tiré la sonnette d’alarme, puis des passagers l’ont neutralisé avant que la sécurité n’intervienne – il n’empêche qu’entendre des gens hurler et voir tout le monde paniquer car on ne sait pas ce qui se passe me rappelle la psychose qu’il y avait à Paris fin 2015…). J’ai donc marché longuement pour m’apaiser et au final, ça a été bénéfique (mais pas pour la lecture, donc…). Je suis repassée par un quartier où j’ai habité

Qu’il est joli, ce petit restaurant dans un quartier où j’ai habité, dans le 17e ! La carte postale de Paris, il ne manquait qu’un petit air d’accordéon

Bon, ce n’était donc pas un weekend avec, mais c’est ainsi ! Je lirai plus la prochaine fois. J’espère que vous en avez plus profité que moi !

Miam Miam !

Trifle anglo-breton pour le mois anglais

Ce premier billet du mois anglais 2020 sera un billet gourmand !

Pendant le confinement, l’arrivée des fraises sur nos étals a été une source de réconfort appréciable, ce qui fait qu’on en a acheté pas mal !

J’avais envie à l’occasion du mois anglais de refaire en variant à ma façon une recette que j’aime bien avec ce fruit, j’ai donc mélangé les recettes de l’Eton mess et du trifle.

Dans mon livre de recettes Made in London, Sidonie Pain nous indique que le trifle est un dessert à couches dont l’esprit est de mélanger un biscuit, des fruits, de la crème anglaise et d’en faire un gâteau léger (en apparence) et frais. Mais je n’avais pas trop envie de mettre de la crème anglaise et de préparer une génoise.

L’Eton mess, quant à lui, est un dessert à base de crème fouettée, de fruits et de meringue. Il aurait été inventé, dit-on, après qu’un labrador se soit assis sur un panier de pique-nique contenant une Pavlova lors d’un match de criquet d’Eton (mouarf !). Bon, sauf que je ne voulais pas trop utiliser de meringue, que je trouve très sucrée.

C’est donc ainsi que j’ai mélangé ces deux recettes à ma façon (pour diminuer le temps passé en cuisine car je ne suis pas une grande pâtissière…).

Voici les ingrédients pour 4 :

  • 500g de fraises
  • 50g de sucre glace (j’en ai mis moins)
  • 40cl de crème liquide très froide (elle doit sortir du frigo)
  • 1 gousse de vanille (j’ai utilisé de la poudre de vanille qu’on m’a ramenée de la Réunion)
  • 1 demi-citron jaune
  • 3 palets bretons (Roudor) par coupe

Laver les fraises, les disposer sur du papier absorbant, les équeuter et les couper en 2 ou 4 selon leur taille. Saupoudrer d’un peu de sucre semoule et du jus d’un demi-citron (mon arme secrète, ça révèle encore plus le goût des fraises !). Réserver.

Dans un bol, fouetter la crème liquide au batteur électrique, ajouter le sucre et la vanille puis continuer jusqu’à ce qu’elle se transforme en chantilly.

Couper et écraser grossièrement (c’est mieux s’il reste des morceaux !) les biscuits et les placer au fond de chaque coupe, puis ajouter une bonne couche de fraises et enfin la chantilly. Et voilà !

Je n’avais pas de coupe, donc j’ai utilisé un mug transparent !

Une version ultra rapide d’un bon dessert… J’adore !

On peut retrouver d’autres recettes chez Syl (d’ailleurs, assez fruitées pour plusieurs d’entre elles) ! Bon dimanche !

challenges

Le mois anglais is back !

Ahoy there!

Nous voici déjà en juin, pour le mois anglais que j’adore retrouver. Cette année encore, Lou et Martine nous ont concocté un beau programme laissant aussi la part à l’inconnu :

  • 3 juin : Un roman policier d’Agatha… Christie ou Raisin (avec le Challenge British Mysteries) : 
  • 6 juin : Londres, en littérature mais pas que !  
  • 9 juin : Romancière anglaise au choix
  • 11 juin : Époque victorienne (roman victorien, néo-victorien, essai…)
  • 13 juin : Lecture jeunesse
  • 15 juin : Vintage novel (Cluny Brown, Angela Thirkell, romans Persephone…)
  • 18 juin : Essai ou biographie
  • 21 juin : Tessa Hadley
  • 23 juin : Cosy mystery (avec le Challenge British Mysteries)
  • 26 juin : Une bande-dessinée
  • 29 juin : Barbara Pym
Petit aperçu de deux coins de paradis : la librairie de livres en anglais The Abbey Bookshop, dans le quartier de St Michel à Paris. Une caverne d’Ali Baba où il fait bon flâner…
Et ma chère chère chère librairie Shakespeare and Co qui est dans le même quartier et où j’ai foncé dès le premier jour du déconfinement… Bien agréable sans tous les touristes qui veulent mettre une photo sur leur compte Instagram…

Je serai loin de participer à tout, mais j’ai de quoi faire pour la romancière anglaise ainsi qu’une lecture jeunesse. Je pense également que ma lecture d’Oliver Twist rentrera dans la thématique victorienne. Le reste sera au gré de mes envies, car j’ai une grosse pal anglaise et je n’aime pas trop m’imposer mes lectures à l’avance. Par exemple, j’ai très envie de relire La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan alors que je l’ai déjà lu (et tant pis pour la PAL qui déborde… 😀 )

Pour les titres à l’envers, voici la liste :

  • Les animaux fantastiques (pas sur la photo) et Le quidditch à travers les âges de JK Rowling, en VO
  • The lake House de Kate Morton (trouvée dans une auberge de jeunesse en Ecosse !)
  • Retour à Brideshead d’Evelyn Waugh
  • Welcome to Rosie Hopkins’ sweet shop of dreams de Jenny Colgan (VO)
  • Le tome 2 de Thursday Next, Lost in a good book de Jasper Fforde (VO)
  • Le tome 2 des aventures de Charlotte et Thomas Pitt d’Anne Perry
  • Coeur guimauve, le tome 2 des filles au chocolat
  • L’impossible amour de Kate Mullholland de Catherine Cookson
  • Le tome 1 de Penelope Green de
  • Middle England de Jonathan Coe (3e tome de la série de Bienvenue au club et Le cercle fermé) (VO)
  • Evelina, de Fanny Burney (prêté par mon beau-père, je ne connaissais absolument pas)
  • The hanging Valley, une enquête de l’inspecteur Banks par Peter Robinson (j’ai lu le premier titre de ce livre qui en regroupe 2, à chroniquer) (VO) (encore un livre trouvé en Ecosse !)
  • Brighter than the sun, de Julia Quinn (VO)
  • Rock me Amadeus de Seb Hunter (VO)
  • Bookends de Jane Green (VO)
  • Burning bright (L’innocence en VF) de Tracy Chevalier (VO)
  • Les filles de Hallows Farm d’Angela Huth
  • En cuisine de Monica Ali
  • Caresser le velours de Sarah Waters
  • Merci Jeeves, de PG Wodehouse
  • L’auberge de la Jamaïque de Daphné du Maurier
  • La splendeur des Charteris (déjà lu en mai, à chroniquer)
  • Ne figurent pas sur la photo parce que je les avais oubliés :
  • The Cuckoo’s calling de Robert Galbraith alias JK Rowling
  • La dernière conquête du Major Pettigrew que j’avais entamé et mis de côté
  • Le tome 1 des détectives du Yorkshire de Julia Chapman

Comme d’habitude, j’ai les yeux plus gros que le ventre…

En parlant de ventre ! Je n’oublie pas non plus les rendez-vous de la brigade de notre super marmitonne Syl, et j’ai pour l’occasion investi chez Gibert la semaine dernière dans un petit livre de recettes :

Ce choix n’enthousiasme guère l’amoureux, qui est mon cobaye culinaire et a gardé un souvenir un peu traumatisé d’un point de vue gustatif de nos vacances britanniques de l’an dernier ! 😀 Oh, well…

Getting in the mood for breakfast avec du bacon, ma tasse Chaplin (qui était anglais !) et mon repose-thé que ma maman m’avait ramené d’Harrods

J’ai aussi l’intention de regarder quelques séries (j’ai commencé Skins et repris Sherlock) et de trier mes photos de notre voyage de l’été dernier, partie anglaise !

Et vous, vous participez ? Happy english month!

blablabla

Joli mois de mai

Mars a laissé place à avril qui a laissé le mois de mai arriver. Et avec lui, comme pour vous, certainement, un déconfinement relatif selon notre réalité.

Je n’ai pas très bien vécu ce changement, et j’ai déversé des mots, exprimant surtout une certaine confusion saupoudrée de douleurs et d’angoisses. Alors, je les ai effacés, et je suis restée silencieuse.

Après autant de temps passé près de mes pensées, à tourner dans l’appartement en trouvant que le temps s’étirait et accélérait tout à la fois, j’avais besoin d’un peu de recul, de me replonger dans la vie quotidienne pour laisser les choses revenir à leur place d’elles-mêmes. Laisser le temps et le cerveau agir seuls pour y voir plus clair, pour savoir ce que cette période m’avait appris.

Je ne sais pas si vous avez vécu la même chose, mais ce confinement a fait remonter plein de vieux souvenirs, inattendus et qui m’ont parfois prise par surprise. J’avais envie de replonger dans une époque où tout me semblait plus facile, moins anxiogène, dans les souvenirs de mon enfance et mon adolescence. Evidemment, je sais que l’esprit, avec le temps qui passe, a tendance à parfois ne retenir que le positif des souvenirs, de déformer quelque peu la réalité. Et pourtant, j’avais envie de plonger dans des livres, des séries, des musiques ou des films qui me rappellent cette époque. J’ai trié des photos qui avaient 10, 15 ans et que je n’avais jamais pris le temps d’imprimer.

Santorin, en 2006...

J’ai regardé Roswell en chantant à tue-tête la chanson de Dido (clic) que j’adorais jusqu’à plus soif (je crois que cette série a joué précocement dans mon amour pour les déserts et les diners), Buffy, des films des années 90 comme Miss Détective.

Et puis la rentrée est arrivée, et au final, ça a fait beaucoup de bien de reprendre un rythme de vie normale. Enfin, normale, pas tout à fait. Il y a tous les gestes en plus. Il y a des groupes d’élèves bien moins importants dans l’école. Mais il y a aussi une douceur dans l’air avec l’arrivée du beau temps. Les après-midis, les enfants font des ateliers dans la cour avec la musique, il y a comme un air de fête. Je profite de mon temps pour lire au soleil à la fenêtre ou pour me balader et entrer dans les librairies pour les soutenir en achetant un ou quelques livres (oops pour la PAL qui a explosé, car finalement, je ne l’ai pas trop vidée, ayant notamment relu les 3 derniers Harry Potter).

Les choses reprennent peu à peu leur cours ; pas tout à fait chez nous, puisqu’en Ile-de-France, on doit patienter au-delà du 3 juin. Mais revoir la nature, les proches, c’est déjà beaucoup. Bientôt, les bars et restos aussi reviendront. J’ai hâte cet été de pouvoir enfin revoir mes parents (qui sont en Bretagne) et de pouvoir partir en vacances. Adios les projets de séjour au Québec et mes billets d’avion.. Nous irons sans doute camper en Bretagne puis profiter de la plage à Soulac. La mer ne m’a jamais tant manqué…

Crozon

Et vous, comment vivez-vous ce déconfinement ? J’espère que vous allez bien. On se retrouve bientôt, pour le mois anglais, le rendez-vous traditionnel de juin !