blablabla

Joli mois de mai

Mars a laissé place à avril qui a laissé le mois de mai arriver. Et avec lui, comme pour vous, certainement, un déconfinement relatif selon notre réalité.

Je n’ai pas très bien vécu ce changement, et j’ai déversé des mots, exprimant surtout une certaine confusion saupoudrée de douleurs et d’angoisses. Alors, je les ai effacés, et je suis restée silencieuse.

Après autant de temps passé près de mes pensées, à tourner dans l’appartement en trouvant que le temps s’étirait et accélérait tout à la fois, j’avais besoin d’un peu de recul, de me replonger dans la vie quotidienne pour laisser les choses revenir à leur place d’elles-mêmes. Laisser le temps et le cerveau agir seuls pour y voir plus clair, pour savoir ce que cette période m’avait appris.

Je ne sais pas si vous avez vécu la même chose, mais ce confinement a fait remonter plein de vieux souvenirs, inattendus et qui m’ont parfois prise par surprise. J’avais envie de replonger dans une époque où tout me semblait plus facile, moins anxiogène, dans les souvenirs de mon enfance et mon adolescence. Evidemment, je sais que l’esprit, avec le temps qui passe, a tendance à parfois ne retenir que le positif des souvenirs, de déformer quelque peu la réalité. Et pourtant, j’avais envie de plonger dans des livres, des séries, des musiques ou des films qui me rappellent cette époque. J’ai trié des photos qui avaient 10, 15 ans et que je n’avais jamais pris le temps d’imprimer.

Santorin, en 2006...

J’ai regardé Roswell en chantant à tue-tête la chanson de Dido (clic) que j’adorais jusqu’à plus soif (je crois que cette série a joué précocement dans mon amour pour les déserts et les diners), Buffy, des films des années 90 comme Miss Détective.

Et puis la rentrée est arrivée, et au final, ça a fait beaucoup de bien de reprendre un rythme de vie normale. Enfin, normale, pas tout à fait. Il y a tous les gestes en plus. Il y a des groupes d’élèves bien moins importants dans l’école. Mais il y a aussi une douceur dans l’air avec l’arrivée du beau temps. Les après-midis, les enfants font des ateliers dans la cour avec la musique, il y a comme un air de fête. Je profite de mon temps pour lire au soleil à la fenêtre ou pour me balader et entrer dans les librairies pour les soutenir en achetant un ou quelques livres (oops pour la PAL qui a explosé, car finalement, je ne l’ai pas trop vidée, ayant notamment relu les 3 derniers Harry Potter).

Les choses reprennent peu à peu leur cours ; pas tout à fait chez nous, puisqu’en Ile-de-France, on doit patienter au-delà du 3 juin. Mais revoir la nature, les proches, c’est déjà beaucoup. Bientôt, les bars et restos aussi reviendront. J’ai hâte cet été de pouvoir enfin revoir mes parents (qui sont en Bretagne) et de pouvoir partir en vacances. Adios les projets de séjour au Québec et mes billets d’avion.. Nous irons sans doute camper en Bretagne puis profiter de la plage à Soulac. La mer ne m’a jamais tant manqué…

Crozon

Et vous, comment vivez-vous ce déconfinement ? J’espère que vous allez bien. On se retrouve bientôt, pour le mois anglais, le rendez-vous traditionnel de juin !

7 réflexions au sujet de « Joli mois de mai »

  1. C’est marrant comme ce confinement a été l’occasion d’une introspection qui, en général, nous a amené à réfléchir à notre vie, nos choix, nos souhaits. J’étais très mal pendant cette période et finalement cela m’a fait le plus grand bien de reprendre le boulot, même à peu près. Je pensais naivement que cela ferait avancer les choses mais là tout va trop vite pour moi ( les magasins, la foule, trop de gens dans les rues) et que la plupart reprennent les vieilles habitudes. J’espère que le meilleur nous attend … Merci pour tes jolis mots

    J'aime

    1. Oui, la reprise a finalement été salvatrice ! J’avais peur que ça aille trop vite, mais finalement, passés les premiers jours où il fallait se réhabituer au monde (pour ma part, vivant dans le centre de Paris, ne serait-ce que pour aller à l’école ou chercher du pain, je suis obligée de croiser plein de gens, et du coup bien obligée de m’y faire, ce qui n’a finalement pas été un souci), ça va. J’évite juste comme la peste les magasins de vêtements où les gens font la queue… Courage pour la suite.

      J'aime

  2. Ici, ça ne m’a pas tellement changée ce déconfinement finalement. Je ne suis pas beaucoup sortie après la date officielle : reprise du boulot en présentiel et les courses, c’est tout ! Voilà seulement deux petites semaines que je recommence à me balader : petits achats en boutiques locales notamment (j’avoue que je fuis, trop de gens et d’attente pour moi). Et demain, premières retrouvailles avec des amies ! Mais ce dont j’ai le plus hâte : aller faire une rando (le temps n’est pas avec nous) et revoir ma famille (en août !). J’espère que la mer arrivera vite pour toi !

    J'aime

    1. Ah oui, j’imagine que ça dépend de nous. Moi, étant directement confrontée à plein de gens (à l’école, dans la rue autour de chez moi…), j’ai finalement décidé de refaire des trucs qui me font plaisir : lire dehors, aller en librairie… On a aussi fait le premier dîner avec des amis, c’était bien chouette ! Je te comprends pour la rando ! Bon courage à toi pour patienter avant de refaire tout ça.

      J'aime

  3. Contente que tu sois de retour, Touloulou et que tu te sentes mieux. 🙂 Le déconfinement n’est pas une période facile, je trouve.
    J’aimais déjà être chez moi mais j’aime encore plus, c’est devenu un véritable havre de paix et sortir la première semaine n’a pas été très réjouissant de mon côté, renforçant un peu cette impression. Le retour au travail, vraiment moyen aussi mais pour différentes raisons, pas qu’à cause du déconfinement. Faut s’adapter et pas oublier de respirer sous le masque!
    C’est chouette si de ton côté, le fait de reprendre le travail t’a fait du bien.
    J’ai aussi envie de voir mes parents (qui sont en Charente-Maritime), ils viennent le week-end prochain mais j’appréhende beaucoup. Même s’il y a peu de risques de leur transmettre le virus, ça m’inquiète ! Bref, j’essaye de ne pas trop y penser. Je te souhaite un bon mois anglais! Qu’as-tu prévu de lire ou de partager?

    J'aime

    1. Oui, pas évident, ce changement de rythme, finalement, on s’habitue à la vie au ralenti ! J’espère que tout finira par se caler et s’arranger pour toi.
      J’avais aussi des appréhensions de voir ma belle-famille, mais je constate qu’on est tellement les uns sur les autres en Ile-de-France, et l’épidémie semble bel et bien s’arrêter, donc si tu fais attention, je suis sûre que ça devrait aller 🙂
      J’ai fait un billet de présentation pour le mois anglais (avec ma pal à rallonge ahah), ça répondra à ta question car j’ai beaucoup d’envies 😀

      J'aime

  4. Chacun a vécu son confinement. Ici on est au vert ,dans tous les sens, et avec un jardin ça allait, et de toute façon dans ma tête j’avais tablé sur le 10 mai pour la fin (je n’étais pas loin!). Mais à la fin je soufflais!!! Et puis, guère de changement..; je refais la PAL qui a souffert! ^_^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s