lecture·RAT

R-A-T anglais : le bilan

3228968531

 

The rat deserter is back… Oui, depuis le read-a-thon de ce weekend, je n’étais pas revenue donner des nouvelles, sans doute pour dissimuler les échecs !

J’ai donc lu un peu samedi matin et après-midi, mais le reste du temps, rien… Il faut dire que dimanche, j’ai été prise d’une folie de cuisine (soupe de courgette + tarte au thon + compote pommes-rhubarbe) peu habituelle, et qu’avec la période des livrets, il y avait à faire pour la classe… Sans oublier les tâches ménagères !

J’ai complètement perdu l’habitude de lire le weekend chez moi, et malgré le faible score de 102 pages pour les fantômes de Manhattan, je suis finalement contente d’avoir pris le temps de lire, même si le foot, la cuisine et le reste ont finalement pris plus de temps ! La lecture est aussi devenu mon marchand de sable, il est donc difficile de rester éveillée quand je lis le soir désormais… Vous avez une solution ? 🙂

J’espère que ce RAT a été plus productif chez les voisines. Merci en tout cas à tous pour votre passage par ici et vos gentils commentaires qui m’ont bien fait plaisir ! Voir ce petit blog un peu moribond reprendre vie, cela fait plaisir à voir !

A bientôt !

marie-antoinette1

 

lecture·RAT

Read-A-Thon english month!

Hello dears!

Eh oui, juin est déjà bien entamé, et c’est le mois anglais organisé par Lou et Cryssilda !

33512835

(j’ai retrouvé en voyant le billet de Lou ce petit logo que j’avais fait je ne sais plus quand, j’en suis toujours aussi fan ! Même si c’est un peu triste quand on sait que la reine ne prend plus de nouveaux corgis quand les siens meurent car elle ne veut pas qu’ils lui survivent… ) (oui j’ai lu Voici à l’occasion du mariage de Harry et Meghan).

A nous donc, anglaiseries, des litres de thé, scones, cherry pies, cozy mysteries, un temps humide pour aller avec tout cela, et bien sur de nombreuses lectures !

Cette période est toujours chargée, mais j’avais bien l’intention de ne pas rater notre fameux Read-a-Thon spécial qui a lieu ce weekend !

3228968531

Au programme de ce weekend ? Lecture, lecture et lecture !

Bon, à part les bulletins à remplir, les évals à corriger… Mais lecture, lecture ! Bon… à part le match de la France pour la coupe du monde que je vais aller suivre avec des copains… mais si, lecture je vous ai dit ! 😀

Samedi, 10h30 :

Hier soir, j’ai commencé ce RAT… Ben en me faisant une petite soirée sushis-séries ! Pas très lecture ni très anglais, les sushis ne sont pas très british et la série était Hart of Dixie, soit une série 100% yankee pur jus…

hart_of_dixie

Mais avec la chaleur et les cris de mes voisins portugais par la fenêtre, j’avais comme un goût d’été et j’adore regarder cette série feel good en été, elle me rappelle tellement Gilmore Girls (d’ailleurs je suis persuadée qu’ils ont repris le même set pour le tournage !)

(oui ce billet de RAT sera long en digressions, après tout ça fait longtemps que je n’ai pas fait de billet par ici).

9782355842962ori

Une mini insomnie à 6h ce matin m’a poussée à ouvrir ma lecture du moment, Les fantômes de Manhattan. Vous allez me dire, « mais elle le fait exprès ou quoi ?? », mais je vous jure, RJ Ellory est né à Birmingham, et donc bien anglais ! (sa chevelure roux flamboyant pourrait d’ailleurs en attester).
J’ai eu la chance de recevoir son dernier roman de la part des éditions Sonatine pour le lire avant une rencontre en petit comité qui aura lieu vendredi prochain ! Il faudra donc qu’il soit lu avant malgré mon rythme de tortue, et je compte bien sur le RAT pour en venir à bout. Je découvre cet auteur et pour l’instant, j’apprécie beaucoup le style et cette histoire assez originale. Je m’attendais à un polar ou thriller classique, et pour l’instant ce n’est absolument pas le cas, donc c’est une bonne surprise !

Bon, malgré tout, l’effet voulu (qui était de me rendormir) a été plus qu’efficace et 30mn plus tard, je retrouvais les bras de Morphée. Bilan : + 15 pages.

DSCF8835

Ce matin, j’ai sorti ma tasse anglaise chérie de Will et Kate (je voulais en trouver une de Harry et Meghan chez W&Smith, j’espère qu’il y en a…) avec ma pal du weekend (susceptible de changer) et je fais un petit tour pour saluer les participantes sur les blogs accompagnée par quelques titres de David Bowie… J’espère que nous sommes nombreux !

Les marathoniennes : L’or, Fondant, Lou, Hilde,LadyDoubleH, Clarabel, Lilas

Happy RAT everyone!

DSCF8836

(et en plus on aperçoit sous le set de table le NME (magazine de musique anglais), si je suis pas au taquet !)

A tout à l’heure !

Dimanche, 13h50

Hello there! Bon j’ai été absente un certain temps, puisque je n’avais plus accès à mon ordi. La séance « match de foot de l’équipe de France » s’est terminée en journée foot, avec 4 matchs entrecoupés de séances de jeu vidéo FIFA… où j’ai perdu d’ailleurs 😦

Voilà ce qui arrive quand on se retrouve à tenter un RAT en compagnie de 5 garçons 😀 mais j’ai tout de même lu ! (et j’ai fait la sieste devant le match de l’Islande).

Toujours en compagnie des Fantômes de Manhattan hier après -midi et ce matin donc, je dois dire que je commence un peu à me demander où l’auteur veut en venir, et ça me lasse… Et puis comme ça se passe à New York, je reste sur ma faim par rapport à mon envie d’ambiance so british!

strike_tv_series_titlecard

Alors j’ai décidé de me pencher sur la série adaptée des polars de JK Rowling, aka Robert Gailbrath, CB Strike faite par la BBC. Ca fait des années que j’ai The cuckoo’s calling dans ma pal, d’ailleurs je le ressors d’habitude à chaque mois anglais sans le lire… et cette année non, car je savais que j’avais déjà d’autres polars en tête, mais j’ai vu que la série était dispo sur OCS que je regarde chez Garçon Choupi, alors la série a accompagné mon petit déjeuner… Puis après le déjeuner… Et maintenant, j’ai envie de lâcher mes fantômes de Manhattan et leur héroïne aux questionnements qui me laissent un peu de marbre pour reprendre ce livre ! C’est malin…

cormoran-strike

La série a une photo absolument somptueuse, des lumières disposées pile là où il faut, il y a une grande sobriété dans la réalisation, et les acteurs jouent très bien… Vraiment, c’est un gros coup de coeur ! Je n’ai pas vu le dernier épisode du Cuckoo, donc je ne connais pas le coupable, mais c’est addictif ! (et ça me donne une furieuse envie de replonger dans HP, ahem…)

Bref, pas tellement de lecture, je vais essayer de me requinquer après le repas (qui cuit, oui le dimanche on est à la cool) avec un jeunesse avec Apolline ! Je l’ai déjà lu, mais je voulais me le remettre en tête avant une chronique.

Et chez vous, comment se passent les lectures ?

Dimanche soir

Chou blanc.. je n’ai rien lu d’autre ! Prise par les tâches ménagères, les corrections et le travail pour la classe, je me suis retrouvée juste à lire quelques pages le soir avant de sombrer dans le sommeil telle Aurore (avec le prince charmant qui me porte dans le lit en bonus)

Au total : un total de 102 pages… Hum hum !

l'étagère jeunesse·lecture

Apolline et le fantôme de l’école, Chris Riddell

9782745936097fs

Connaissez-vous Apolline ? Cette petite fille qui vit dans un appartement du Poivrier (c’est le nom de son immeuble) en compagnie de M. Munroe, son meilleur ami (très) poilu venu des fjords de Norvège, aime beaucoup les énigmes et est une experte du déguisement.

Seulement voilà, sa rencontre avec Cécilie Forbes-Lawrence, 3ème du nom et qui va à l’école Alice B. Dupont, l’école pour trouver son talent, va la pousser à quitter son quotidien pour aller étudier dans cette drôle d’école.

Sur place, Apolline n’a pas le temps de s’ennuyer, entre les rencontres avec ses camarades et les cours… sans parler des drôles de phénomènes qui font penser que l’école est hantée ! Un mystère qu’Apolline s’empressera de chercher à résoudre…

38916643

J’avais déjà lu il y a longtemps le premier tome de la série d’Apolline et en gardais un bon souvenir, mais ce roman est un véritable coup de cœur ! C’est tellement frais, drôle et imaginatif.
Je connaissais le talent d’illustrateur de Chris Riddell depuis mon adolescence mais plus dans des histoires de fantasy avec  les chroniques du bout du monde et dans Apolline, celles-ci sont un régal où on peut observer de nombreux détails qui apportent un véritable plus à l’histoire. Le petit détail que j’aime également beaucoup est que chaque tome est teinté d’une seule couleur dominante en plus du noir et blanc, que l’on retrouve sur la couverture… ici, il s’agit donc du bleu.

Et au final, un bien joli message sur l’amitié passe au travers du personnage de M. Munroe (mon préféré !) qui sous sa montagne de poils cache un coeur gros comme ça.

ottoline_2401189b

J’ai étudié ce roman en classe avec mes CE2 et ils ont adoré ce roman pour son inventivité et son humour. Beaucoup se sont passionnés pour la suite des aventures d’Apolline ainsi que pour les autres romans illustrés de Chris Riddell. Les illustrations font qu’on ne voit pas passer les pages et le livre se lit très facilement, ce qui peut être un argument pour les enfants facilement rebutés par l’épaisseur d’un livre…

Que demander de plus quand on voit les enfants se plonger ainsi dans des romans ?

La série comporte d’autres tomes :

  • Apolline et le chat masqué
  • Apolline en mer
  • Apolline et le renard mauve

Et vous, les avez-vous lus ?

Christmas glitter·lecture·littérature

[Billet lecture] Pas si simple, Lucie Castel

97822803885041

Incroyable, un billet lecture par ici !!! Fêtons ça ! Et il concluera mon challenge de Noël… (comment ça on est le 13 janvier, soit pas loin d’un mois après Noël ? hum je digérais mes chocolats).

Pour la lecture commune d’Il était 5 fois Noël, le choix de lecture s’est orienté sur deux livres, dont celui-ci. En tombant dessus en faisant mes courses de Noël, je l’ai embarqué pour ma lecture noelesque annuelle.

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Ce roman à la couverture gourmande contenait tous les ingrédients qui pouvaient me plaire : une héroïne avec du pep’s, et qui vient en plus de ma région ! (chauvinisme quand tu nous tiens… Quand elle fait référence au plus bel endroit du monde qu’est la pointe de Grouin, je ne vous raconte pas comment j’ai couiné, parce que oui, cet endroit est magique).

Mais revenons à nos moutons. On pouvait également citer, une galerie de personnages qui promettait de décoiffer, le décor de Londres sous la neige, et une histoire qu’on espère fondante à souhait !

9801ae59c6795da3d75f9c3dd7baf8e2

Si les répliques de l’héroïne et ses réactions m’ont fait beaucoup rire au début, et m’ont fait dévorer le début du roman, il m’a je ne sais trop comment perdue en cours de route… Sans doute quand tous les personnages de la famille de William débarquent. Des personnages que j’ai trouvés faux, aux réactions téléphonées, et le récit qui a suivi m’a semblé sombrer régulièrement dans la facilité. Scarlett dissimule sa douleur et son deuil par l’humour, ce qui la rend très attachante. Malheureusement, c’est un peu la seule dans ce cas…

Quant au cadre, on est finalement « enfermés » dans l’appartement londonien et à part une balade dans Holland Park sous la neige (ça m’a rappelé ma visite là bas, mais en pleine canicule, l’ambiance était différente !), peu de descriptions m’ont transportée…

DSC_0845

Le jardin de Kyoto à Holland Park (photo personnelle)

Peu de détails sur les festivités, le repas, j’avoue être repartie le ventre vide face à mes attentes. J’ai mis plusieurs jours à finir les 50 malheureuses dernières pages, parce que je n’en pouvais plus.

Dommage, un début prometteur qui s’avère être une déception. On fera mieux pour le cru romances de Noël 2018, je l’espère !

Les avis des copines :

Soukee, Fondant, Sorbet Kiwi, Les sorcières qui lisent

Pas si simple, Lucie Castel, éditions Harlequin

A l’an prochain pour Il était six fois Noël !

723db2zk

albums·Christmas glitter·lecture

Deux albums de Noël pour les enfants

Coucou par ici !

Il parait que le mercredi, c’est le jour des enfants… Il parait que Noël, c’est la fête des enfants… Moi je vais vous dire ce que j’en pense, c’est que les grands enfants ont aussi envie d’en profiter !

Alors aujourd’hui, je vous propose deux jolis albums de Noël, pour rire, rêver, s’envelopper de douceur… C’est parti !

Petit Hérisson et le sapin de Noël

81alblcc44l

J’avais déjà repéré cette série à cause des dessins absolument adorables quand je travaillais en maternelle, mais ce n’est que cette année que j’ai pu découvrir une de ces histoires…

Petit Hérisson et ses amis se plongent dans les préparatifs de Noël… Le sapin, les cadeaux, les gourmandises… Mais bien souvent, la mauvaise humeur l’emporte et tout le monde ronchonne ! Et d’où vient ce ronflement qui chaque nuit les empêche de dormir ?

Petit Hérisson fait tout ce qu’il peut pour que perdure la magie de Noël, mais ce n’est pas toujours facile… surtout quand il perd son bonnet !

Cet album à destination des tout petits (je dirais 3-5 ans) est vraiment adorable ! Les dessins sont tellement mignons qu’on a envie de se pelotonner contre tous ces petits animaux, bien au chaud auprès de leur feu de cheminée. Et d’ailleurs, petit détail qui plaira aux enfants, le bonnet du petit hérisson est tout doux, on ne peut s’empêcher à chaque page de le caresser tout en lisant l’histoire. Un album qui montre aux enfants qu’il n’est pas toujours évident de prendre du recul sur les petits tracas de la vie, mais qui insiste sur ce qui est vraiment important, surtout en ces périodes de fêtes… Etre ensemble, partager ces doux moments. Ca donne envie de découvrir les autres titres de cette série !

Petit Hérisson et le sapin de Noel, de M. Christina Butler et Tina MacNaughton, éditions Milan, 2017, 32 pages.

Le Père Noël et les fourmis

712bpmaajoel

Dans un genre complètement différent, je fais travailler mes élèves en ce moment sur un grand classique de Philippe Corentin, Le Père Noël et les fourmis.

Le Père Noël, accompagné de son fidèle renne Scrogneugneu a bien du souci pour faire sa tournée sans se faire voir par les enfants ! De nos jours, les cheminées sont bouchées et les toits des maisons sont truffés d’antennes de télévision dans lesquelles son traîneau s’emmêle, alors il essaie tout : passer par les fenêtres (un peu risqué s’il tombe), par l’escalier (on le prend pour un cambrioleur ou un vendeur de savonnettes !), même par le vide-ordures… Pouah, ça ne lui a apporté qu’une pestilentielle odeur de vieux chou-fleur ! Mais comment faire ?

perenoelfourmis1

Un album très drôle, qui fait rire petits et grands grâce aux situations dans lesquelles se retrouve le Père Noël et qui explique pourquoi on ne le voit jamais…

Un classique de la littérature jeunesse !

Le Père Noël et les fourmis, Philippe Corentin, L’école des loisirs, 1991, 30p.

723db2zk

Christmas glitter·lecture·seasonal love

Hello December, décorations, chansons et challenges littéraires

21745696e11579e967d2d998ee6c99a5

Ouiiii, ça y est, on y est !

Novembre a fait place à décembre, décembre annoncé par une bien jolie soirée jeudi lorsque la neige est tombée… toute la journée, l’air sentait la neige et tout le monde semblait comme en attente…

Depuis lundi, les magasins se paraient de décorations, et les lumières de la boulangerie au coin de la rue font oublier qu’il fait nuit désormais quand je pars pour l’école le matin… Quand on va au cours de sport le lundi, on a également la chance de voir des décorations dans Paris, et je crois que je suis encore plus émerveillée que mes élèves.

 

Décembre est donc là, avec ses décorations, ses senteurs de sapins, son froid surtout. On a ressorti les gros manteaux (mon manteau de laine rouge me fait prendre des allures de petit lutin), les gants et les bonnets, ainsi que les grosses écharpes… A l’appart, bougies qui brûlent le soir quand c’est si plaisant de se retrouver au chaud, senteurs de cannelle à venir pour concocter de bons gateaux… Le plaisir de parcourir les magasins, de fureter pour trouver les idées de cadeaux, mais aussi pour craquer pour de la décoration (et des habits à thème Noël, je me suis lâchée cette année !)

Evidemment, j’ai dépoussiéré la collection de vieux cds qui s’agrandit chaque année, comme un échauffement avant le top départ pour pouvoir écouter ma playlist en décembre.

Alors, c’est la tradition, la première chanson que j’écoute le premier décembre, est toujours celle de Michael Bublé, partenaire officiel de nos Noëls depuis (déjà !) 2011 (mon premier Noël à Paris…).

Décembre, c’est aussi comme d’habitude les challenges !

e615e2e8b3fe7b604458309db3c6da24

Je remets le couvert une année de plus pour le challenge Il était cinq fois Noël organisé par mes chères Samarian et Chicky Poo. Elles nous accueillent une fois de plus dans leur magnifique chalet cosy et chaleureux avec un programme rempli de réjouissances.

Vous pouvez les lire plus en détails par ici, mais en attendant, leur petit tableau récapitulatif me fait saliver :

calendrier2b2017

 

Comme chaque année, décembre rime avec évaluations, carnets, préparatifs du marché de Noël, boucler le programme et grosse grosse fatigue… Je ne rêve que d’une chose, passer mes journées dans le canapé sous le plaid, ou profiter pour ranger les derniers cartons, aller faire les magasins avant de prendre un bon chai tea latte à emporter, et faire des photos des rues illuminées… Pour les photos, c’est toujours un peu la misère vu que je pleure encore la perte de mon appareil chéri… Mais le Père Noël passera sans doute un peu en avance cette année, pour oublier un peu la grisaille des mois passés…

Alors, on va en profiter et faire crépiter les lectures de Noël !

Voici un petit échantillon de ce que j’ai à disposition :

Je pensais avoir plus de romans de Noël que ça, mais ce n’est déjà pas si mal…

Alors très bon mois de décembre et bons challenges à tous !

lecture

RAT d’Halloween

logorat17

Allez, puisqu’il est temps de s’y remettre, et comme ce weekend Lou et Hilde organisent le désormais rituel Read-a-Thon d’Halloween, je profite que ce weekend soit libre pour participer !

Jusqu’à présent, j’ai souvent eu des weekends très chargés, et les RAT tombaient toujours mal… Finalement, depuis quelques temps, je lève un peu le pied certains weekends et ça fait du bien, d’autant que le temps pour lire me manque toujours (grand responsable : mon temps de trajet en métro qui a chuté). C’est l’occasion de se plonger dans un livre plus de 10mn d’affilée…

J’en ai donc profité pour dénicher quelques livres qui trainent dans ma PAL en attendant octobre, et continuer ceux entamés depuis début septembre. Je lis à une vitesse d’escargot trois livres américains en ce moment :

 

 

Une collection de nouvelles et essais, un livre de chroniques et un roman… Il en faut pour tous les goûts !

Et la PAL thématique :

_DSC0289

On voit que c’est très jeunesse… Pour contrebalancer le côté assez sombre de mes lectures actuelles citées plus haut (bon Bryson c’est plus léger, mais les deux autres ne sont pas hyper gais).

En compagnie de mon cher mug Mickey apprenti sorcier, acheté lors de ma première visite à Disneyland quand j’avais 15 ans. J’y suis retournée dimanche dernier, pour profiter de l’ambiance d’automne, et il faudra d’ailleurs que je vous montre les photos ! On aperçoit également la boite de shortbreads Marks et Spencer pour laquelle j’ai craqué : c’est tellement bon, et la boite est sublime avec ce petit « robin ». Mais je m’égare.

_DSC0290.JPG

Sachant qu’en plus, je me dis depuis des mois que j’ai envie de casser ma promesse de ne plus acheter de livres (je suis à environ 170 livres dans ma pal et mon dernier déménagement, avec autant de cartons de livres que de cartons de TOUT le reste m’a fait un peu peur) car je brûle d’envie (pardon pour ce jeu de mots) d’avancer dans la saga de Fever de KMM, en lisant Burned. Ca pourrait être l’occasion d’aller faire un petit tour dehors pour profiter du soleil aller en librairie, non ?

les-chroniques-de-dani-mega-o-malley-tome-2-burned-710533-264-432

Avec ce beau temps, j’ai bien envie d’aller me poser dans un parc avec mes lectures et de profiter de l’arrivée de l’automne. Et de compléter avec un visionnage de séries ou filmsgentiment effrayants…

Et puis, une envie me prend de me replonger dans l’univers de mon sorcier préféré, Harry Potter… alors, mon gros pavé du tome 5 qui m’attend à côté de mon lit me fait signe. Je n’aurai pas le temps de tout faire, je sais, mais on se fait plaisir !

Nous sommes plusieurs à être de la partie, je suis ravie de retrouver les copines de blogs :

L’or, Fondant, Syl

Je mettrai à jour cet article au fur et à mesure du weekend :

Samedi, 13h

Une petite chanson de mon cher Lou (non pas la blogueuse !) Reed, de circonstance :

 

 

Et je vais me plonger dans le repas, qui sera sans doute accompagné d’une série ! Mais laquelle ?

 

Samedi, 21h40

Oui, me revoilà ! Après un repas en compagnie des créatures de Vampire Diaries, j’ai occupé mon samedi et suis partie aux buttes Chaumont lire. Un temps magnifique, beaucoup de monde mais il reste toujours un coin de pelouse au soleil ! (j’avais pris des photos avec mon portable mais elles ne veulent pas charger)

J’ai avancé dans Sacrées sorcières en VO, même si je me suis laissée déconcentrer, par les photos, par mon téléphone… Puis suis rentrée à pied, j’ai fait des courses et profité d’un petit moment avec un ami. Me voilà donc de retour chez moi, en pyjama, prête à manger une raclette (je sais, absolument pas raccord avec le temps mais j’en avais trop envie !!) devant un film découvert grâce à Fondant (la spécialiste des pépites estampillées années 80-90…), Les ensorceleuses.

Et je vais en profiter pour faire un tour chez vous avant de finir ma journée avec les sorcières de Roald Dahl qui me font bien rire (et c’est plutôt agréable pour la froussarde que je suis et qui a été traumatisée par l’adaptation ciné petite. Je ne pouvais pas la voir en entier !)

Bonne soirée à tout le monde !

Dimanche, 11h

practacalmagicfilmsistersinterior

Un nouveau jour toujours sous le signe du soleil ! Hier soir, j’ai trouvé le moyen de m’endormir devant le film Ensorceleuses, puis sur mon livre ! Résultat, pas beaucoup de pages lues et un film à finir…

Ce matin, j’ai donc fini Sacrées sorcières au lit, et me voilà prête à déguster un bon petit déjeuner en compagnie d’un nouvel épisode de série frissonnant ! Et comme hier soir je ne suis pas passée chez vous, je vais le faire là !

Et après, je choisirai avec quoi je vais continuer mes lectures…

Dimanche, 19h20

Bon, pour une fois, c’est un RAT où je ne suis pas très près de l’ordi ! (ça m’est arrivé de voir ma productivité de lecture descendre à cause de ça ;). Après mon petit déjeuner où j’ai regardé l’épisode d’Halloween de Friends (une valeur sure !), j’ai du travailler un peu et ensuite nous avons profité du soleil : déjeuner en terrasse (une salade asiatique au boeuf et à la coriandre que j’ai eu du mal à avoir et un serveur qui enlevait nos verres avant qu’on ait fini… Plus les prix un peu trop parisiens à mon goût, pas la meilleure adresse que j’aie vue) puis surtout les Buttes Chaumont… de nouveau oui je sais ! Mais je suis désormais assez prèsde ce parc, et je ne connais aucun autre endroit pour profiter de ces beaux jours qui soit aussi agréable. Après un moment, Choupi a du me laisser avec mon livre ! (j’ai donc commencé à lire à 16h30 hum hum).

 

 

J’ai lu plusieurs nouvelles de the opposite of loneliness, et je peux déjà vous dire que ce livre sera une grosse claque. Rien que l’histoire de son auteur est poignante, car Marina Keegan était une brillante étudiante en creative writing à Yale avant de mourir dans un accident de voiture. On découvre donc ses nouvelles en sachant qu’on ne découvrira rien d’autre que ce livre dans nos mains. On les lit en se disant qu’on ne pourra jamais envoyer un message à l’auteur pour dire à quelle point on les trouve formidables. je ne le fais jamais, mais là, savoir que l’on ne le peut pas, ça serre le coeur. Keegan écrit les détails du quotidien qui semblent contenir tout l’univers, quand on a 20 ans, ou à peine plus. Chaque nouvelle résume ce après quoi chacun de nous courons, et leurs chutes sont toujours saisissantes. J’ai du arrêter la lecture, car je veux profiter pleinement de chacune de ses nouvelles, faire le deuil des personnages auxquels il faut dire au revoir.

J’ai tout de même avalé 55 pages, en VO toujours. Jusqu’ici, toutes mes lectures (bon il y en a eu deux il faut dire !!) étaient en anglais, alors forcément le rythme est plus lent (oh l’autre qui se cherche des excuses !!!)

Peu importe, en étant seule avec les personnages de ce recueil, j’ai ressenti ce qui n’arrive que trop rarement, j’ai senti peu à peu ce livre me nourrir, pas seulement de culture, d’une fiction dans laquelle je me délecte, non, mais me nourrir et me permettre de me sentir plus « entière », qu’avant de l’avoir ouvert. C’est bien étrange de devoir décrire cette sensation, mais après avoir râlé à cause de ma salade, et du serveur, j’ai soudain eu envie de dévorer la vie à pleines dents, de rentrer préparer mes prochaines idées de photo, écrire, rejoindre un groupe, faire de la peinture. Ce recueil, par la vie tonitruante qui s’en échappe, une vie pourtant parfois bien mélancolique, insuffle au lecteur ce souffle qui donne une formidable énergie. Voilà bien longtemps que je n’avais pas été tant transportée par une lecture, ou ressenti ça. Alors faire ce rat était une bien riche idée.

Suite à cet énorme paté complètement décousu, je m’en vais faire de la confiture de poires (oui vous avez bien lu, je dois tester car demain nous en ferons en classe). J’ai préféré profiter de la lumière du jour et du soleil dehors…

Je viendrai vous lire quand ça mijotera !

Dimanche, 00h14

Eh bien voilà, la confiture est faite (j’ai peur que ça ait cramé, nous verrons en ouvrant le premier pot demain), et finalement je trouve ça pas mal plutôt que d’acheter de la confiture du commerce que je trouve généralement trop sucrée…

En regardant la confiture bouillonner, nous avons mangé de la raclette (oui encore il fallait finir les restes !!) devant un épisode de Supernatural. Il faudra que je vous reparle de cette série, que je découvre depuis peu et qui me fait parfois sursauter avec effroi… Sans oublier le plaisir de retrouver Jared Padalecki et de découvrir son frère d’écran ^^

L’ambiance est envoutante en tout cas, la photo et les couleurs (ainsi que la bande-son !) me plaisent beaucoup.

supernatural-season-1-episode-12-8-0f7b

Et donc pas plus de lectures… Après une dernière retouche à une préparation d’évaluation, je file au lit ! Grignoter quelques pages ou tomber dans les bras de Morphée ?

Bonne nuit les marathoniens

 

 

 

162d57ccfc9efaf059021ed05cb9efba