Miam Miam !

Torta di limone pour les gourmandises du dimanche

dsc_1971

Coucou les petits choux,

Me voilà de retour pour participer au bal des gourmandises du dimanche qui a sa brigade de régulières hyperactives. Je me demande parfois où passent tous ces gâteaux qu’elles font chaque semaine, mais c’est sur que quand on est tout seul à la maison, ça descend moins vite ! Parfois j’en laisse pour Coloc mais il ne mange même pas la part réservée (l’ingrat) et après le gâteau devient tout sec.

Voilà un problème qui ne risquera pas d’arriver avec le Bolivien, vu qu’il finit systématiquement les paquets de chocos que je laisse trainer chez lui pour avoir quelque chose à manger le matin (j’ai tenté de les planquer la dernière fois, mais rien à faire). Là tu te dis peut-être, what-what-what c’est qui ce Bolivien ? Mais si, je te l’ai déjà présenté (enfin presque). Bref, le Bolivien aime cuisiner et manger (ça tu l’as compris avec le mystère des chocos disparus) et comme on fait souvent à manger à deux, cela dynamisera, je l’espère la rubrique cuisine par ici !

Ambiance italienne en ce jour, puisque le carnaval de Venise a commencé hier ! La photo plus haut a d’ailleurs été prise là-bas il y a deux ans. Et pour vous mettre dans l’ambiance et danser en cuisine, une petite chanson ! Je ne connaissais pas Nina Zilli mais Spotify a mis cette chanson sur ma route, et ça se laisse écouter tout seul !

img_3282

L’autre jour, on s’est donc réparti les tâches : un couscous maison (délicieux) de son côté, et du coup j’avais envie de faire un gâteau. C’est en tombant sur la recette de ce gâteau à la ricotta et au citron chez Estelle Calim que mon coeur s’est arrêté.

Je n’ai jamais été très motivée pour faire des gâteaux au citron, principalement à cause du zeste qui me paraissait toujours une galère sans nom, mais le Bolivien possède dans ses tiroirs une râpe magique, en deux secondes j’avais râpé le zeste et il ne me restait plus qu’à suivre le reste de la recette. Il n’y avait plus de sucre blanc, donc j’ai mis du sucre roux, mais ça passait sans souci.

img_3325

Bilan ? C’est moelleux, aérien, ça a un délicieux goût de citron. Vu le nombre de fois où on s’est resservis malgré le couscous qui a précédé, je crois qu’il a fait l’unanimité ce gâteau ! Et puis dans mon moule de cheval de Dalarna (qui prend des allures de licorne), c’est tout de suite plus sympa. Ah et puis vous vous en doutez, la fois suivante où je suis allée chez lui… Eh bien, il n’en restait plus !

D’autres recettes chez Sandrion

logogourmandises2017

Miam Miam !

Moelleux chocolat-châtaignes

39b5d6385e1375e9074516dfefbf864a

Source

Voilà bien longtemps qu’il n’y a pas eu de recettes par ici… Je me souviens que je cuisinais très souvent l’an dernier. Cette année, le manque de temps, la fatigue, le fait que l’appart soit mal éclairé en hiver, la cuisine plus petite, les livres de recettes qui sont restés dans les cartons… tout ça a fait que cette rubrique de recettes est restée bien vide ces derniers temps.

Ca me manque un peu, tout de même, alors je vais essayer de rouvrir un peu les livres de cuisine et plus agiter les casseroles.

Lors de mon dernier séjour chez mes parents, ma mère a ressorti les châtaignes ramassées à l’automne qu’elle avait congelées pour faire de la confiture, mais il en restait, du coup j’ai trouvé cette recette de gâteau au chocolat et aux châtaignes. Il faut commencer par cuire les châtaignes et en faire de la purée… puis c’est parti !

_DSC0666

Moelleux châtaignes et chocolat:

3 œufs
90 g de cassonade
200 g de lait fermenté
100 g de chocolat noir
50 g de beurre
200 g de purée de châtaigne
150 g de farine
1 sachet de levure chimique
1 cs de rhum ambré

Préchauffer le four à 160°C.

Séparer les jaunes des blancs.
Faire fondre le chocolat et le beurre.

Fouetter les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit bien mousseux.
Ajouter le chocolat fondu et le rhum. Mélanger.
Ajouter la purée de châtaigne. Mélanger.
Ajouter le lait fermenté. Mélanger.
Ajouter la farine et la levure. Mélanger sans insister.

Monter les blancs en neige.
Les ajouter délicatement à la préparation, à l’aide d’une spatule.

Verser la pâte dans un moule et enfourner pendant environ 40 minutes.

Laisser tiédir avant de démouler.
Saupoudrer de cacao amer.

La purée de châtaignes ajoute un grand moelleux au gâteau, qui du coup n’est pas trop sucré… Un délice ! Parfait pour le petit déjeuner avec un thé…

logogourmandises-16

Miam Miam !

Oh les pancakes !

photo(1)

Le dimanche, c’est le jour où il faut s’occuper des choses importantes, c’est donc naturellement que ce jour a été désigné comme le jour le plus approprié pour manger des pancakes !!

Chandeleur oblige, j’ai fait des crêpes mardi, et je me suis rappelé à quel point c’était bon et facile pour le petit déjeuner et le goûter. Et puis parfois, il y a des circonstances exceptionnelles qui nécessitent une cargaison de pancakes, comme lorsque la personne avec qui tu vis connait un grand chagrin. Il y a six mois, c’était lui qui était là pour moi, qui a fait partie de ceux qui m’ont relevée ; à mon tour maintenant de lui rappeler qu’il n’est pas tout seul dans sa tristesse.

Un petit aparté oui, mais parce que je crois profondément que la cuisine touche à l’essentiel. Cuisiner pour quelqu’un est un geste fort…
Des pancakes, ce n’est qu’un peu de chimie entre de la farine, du lait et des oeufs, mais aujourd’hui, c’était surtout un peu d’amour.

Au fait vous voulez la recette ? (déjà donnée sur mon ancien blog mais je l’aime tant, je vous la redonne !)

Ingrédients (pour 10 à 12 pancakes)

180g de farine
2 cuillères à café de levure chimique
40 g de sucre
1 oeuf
25cl de lait
30g de beurre

1. Dans un saladier, versez la farine, la levure et le sucre. Mélangez, puis cassez l’oeuf par-dessus. Versez le lait en filet tout en remuant. Faites fondre le beurre sur feu doux puis ajoutez-le à la préparation. Mixez le tout afin d’obtenir une pâte homogène (j’ai zappé cette étape et la pâte était très bien).

2. Faites chauffer une poêle légèrement huilée ; lorsqu’elle est chaude, versez une grande cuillère à soupe de pâte, laissez cuire pendant 2mn puis retournez-la pour dorer le pancake. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Le tout servi avec du sirop d’érable venu de l’oncle de mon amie québécoise M., que j’ai rapporté du Canada cet été… avec un peu de Chopin et un câlin, je ne connais pas de meilleur moyen de passer un bon dimanche !

logogourmandises-16